Lisa M. Beardsley-Hardy

Aller de l’avant, ensemble

Au cours du quinquennat 2015-2020, le Département de l’éducation de la Conférence générale a eu le privilège d’organiser, lors du Concile annuel en octobre 2016, une conférence sur le leadership, l'éducation et le développement (LEAD). Celle-ci s'est étendue à d'autres conférences régionales dans différentes parties du monde et à des développements ultérieurs dans l'enseignement primaire et secondaire (K-12) et dans l'enseignement supérieur. Nous avons travaillé avec les dirigeants de l’Église et les directeurs de l’éducation pour mettre à jour les manuels pour l’enseignement médical, dentaire et pharmaceutique ainsi que l’enseignement théologique et pastoral. Le cadre pour l'approbation par le Conseil international de l'éducation pastorale et théologique a été revitalisé pour affirmer le rôle et les contributions exceptionnelles de ceux qui travaillent dans le secteur de l’éducation théologique et pastorale. Nous avons aussi renforcé l’œuvre particulière faite en faveur des étudiants adventistes fréquentant des collèges et des universités non adventistes en passant au numérique avec la revue Dialogue.

Figure 1. Le numéro spécial du Journal of Adventist Education® a publié les présentations plénières de la conférence LEAD 2016 au concile annuel à Silver Spring, Maryland, aux États.-Unis.

Éduquer pour l’éternité : La conférence LEAD et les conférences régionales suivantes

Pendant le quinquennat, l’éducation a été mise en position de pointe. Chaque année, la Conférence générale dirige une conférence LEAD pour les membres de son comité exécutif. La direction nouvellement élue en place, la conférence LEAD 2016 avait pour thème « Éduquer pour l’éternité ». Les présentations plénières de la conférence ont été publiées et partagées avec le public général dans un numéro spécial du The Journal of Adventist Education® (Voir Figure 1)1. Par la suite, la conférence s’est étendue à quatre autres conférences LEAD au cours des 16 mois suivants2. En tout, cela a impliqué 1234 dirigeants de l’Église et directeurs de l’éducation, trésoriers, et présidents d’université qui se sont rencontrés en différentes parties du monde. Un éducateur qui exprimait son appréciation que les trésoriers aient été invités à participer dans ces conférences régionales, a chuchoté : « Maintenant, nous pouvons engager une conversation sérieuse ».

Le livre de George Knight, Educating for Eternity3, a donné le ton des conférences LEAD avec un aperçu philosophique audacieusement ponctué par son affirmation qu’« un ministère éducatif adventiste qui a perdu son emprise sur la vision apocalyptique a échoué – non seulement partiellement mais totalement »4. Chaque conférence régionale s’est tenue pendant trois jours et demi et a consisté en des présentations plénières associées à des demi-journées de petits groupes de travail qui se sont concentrés sur la manière de mettre en œuvre les objectifs votés lors du Concile annuel en 20165. Les présentations concernaient les données et les tendances sur le pourcentage des enseignants adventistes, le nombre d’inscriptions, les obstacles financiers à l’inscription, et les résultats d’une inscription dans les écoles adventistes, soit une meilleure rétention dans l’Église, des taux de mariage avec un ou une adventiste plus élevés, et le développement d’une foi mûre. Une déclaration sur l’éducation adventiste a été votée au Concile annuel (voir encadré) et elle a produit une cascade d’initiatives dans l’ensemble du champ mondial, et nous en décrivons quelques-unes dans cet article.

L’éducation de la maternelle à la douzième année (K-12)

Des églises sous formes d’écoles

Andrew Mutero, directeur de l’éducation de la Division Afrique centre-est (ECD) et Edgar Luz, alors directeur de l’éducation de la Division sud-américaine (SAD), ont collaboré pour aider l’ECD à développer ses capacités, élargir l’éducation et construire des écoles. Du 1er au 13 février, un groupe de leaders africains de l’éducation et d’églises ont visité les écoles primaires, secondaires et tertiaires de São Paulo et Brasilia, au Brésil, pour étudier la conception des écoles, apprendre les meilleures pratiques de marketing et de gestion des écoles, et développer des plans d’action pour avancer le ministère de l’éducation dans leur institution ou leur champ. Ils ont aussi observé le rôle de la Brazil Publishing House dans son soutien à l’éducation. Dans le groupe, il y avait des leaders d’unions, des membres du conseil de l’éducation de l’ECD, des présidents de conseils d’université, des chanceliers, directeurs/trésoriers d'établissements, des responsables de l'édition, et des administrateurs d’autres unions et fédérations sélectionnées.

La SAD a fourni un modèle inspirant pour l’Afrique. Le président Erton Kölher explique : « Nous n’avons pas des écoles. Nous avons plutôt des églises que nous construisons sous formes d’écoles. » Les écoles sont un puissant moteur de la croissance des églises et de discipulat dans cette division où l’Église est jeune et dynamique. Ces concepts ont été immédiatement acceptés par les leaders africains.

Dès son retour au Brésil, le groupe a participé à l'une des quatre conférences régionales LEAD – celle-ci s’est tenue au Rwanda – pour les dirigeants de l’Église et de l’éducation de la ECD, la Division Afrique australe/ Océan indien, et la Division Afrique centre-ouest. Inspirés par ce qu’ils avaient au Brésil et lors de la conférence, leur énergie et leur excitation étaient palpables6.

Du concept à l’action dans la RDC

Pour illustrer la puissance qu’une idée peut avoir, considérez cet exemple : Rudatinya Mwangachuchu, président de l’union des missions du nord-est du Congo, était une des personnes présentes. Dès son retour à Goma, dans la République démocratique du Congo (RDC), il n’a pas perdu de temps à mettre en œuvre les leçons apprises. L’union des missions a acheté une maison et un terrain à côté du complexe de l’union et elle a construit une école. En 2018, ils ont commencé avec cinq enfants. Quand les plus jeunes se mettaient à pleurer, les enseignantes les ont enveloppés et les ont portés sur leur dos – tout comme les mamans de cette partie du monde le font. Rapidement, les gémissements cessaient, et les enfants aimés et rassurés étaient prêts à apprendre. Ces enfants ont appris à aimer leurs enseignantes et leur école, et trois ans plus tard, cette même école (l’école Béthel) inscrivait 480 enfants et avaient besoin de quatre autobus pour le transport des enfants. La construction d’un bâtiment de trois étages est en route, et Mwangachuchu anticipe que l’école passera à 1000 élèves.

En RDC, le gouvernement s’est associé avec les éducateurs adventistes, et les administrateurs de l’Église gèrent 1200 écoles dans le pays. Un agent de liaison à plein temps adventiste du septième jour a son bureau dans le complexe Central Kivu Field pour les 326 écoles primaires et secondaires qu’il administre. Le plus grand nombre des enseignants de l’ECD sont ceux qui enseignent en RDC, et ainsi l’éducation adventiste est à l’œuvre non seulement dans les écoles détenues et gérées par l’Église mais aussi dans celles qu’elle coordonne en collaboration avec le gouvernement.

Transformer des bureaux et une usine en écoles

Dans une autre partie du monde, le directeur de l’éducation Vladimir Tkachuk, de concert avec la direction de la Division eurasienne (ESD), avait la vision d’ouvrir 50 écoles et 50 centres de formation sur l’immense territoire de l’ex-Union soviétique jusqu’en Sibérie. En 2018, Tkachuk a été nommétrésorier de la division, ce qui a consolidé le lien entre la vision et l’alignement des ressources.

Les leaders de la Fédération de Bukovinskaya ont décidé de déménager leurs bureaux dans une église locale afin que le bâtiment de leur siège social puisse être utilisé comme une école à Chernovtsy, en Ukraine. L’école s’est ouverte avec 30 enfants et elle est rapidement passée à 200 enfants. La Fédération de l’Ukraine de l’ouest a également déménagé ses opérations dans un bâtiment d’église pour transformer son siège social, un bâtiment de trois étages, en une école. La direction de l’Église à Chisinau en Moldavie a suivi cet exemple et a réaménagé son siège social pour en faire une nouvelle école en 2018. Un homme d’affaires ukrainien a même transformé son usine dans une école adventsite7!

Soutenir le rôle du pasteur dans l’éducation adventiste

Quand le foyer, l’école et l’église travaillent de concert, l’association des parents, des enseignants et des pasteurs produit une « corde à trois brins qui ne se casse pas vite » (Ecclésiaste 4.12, NBS). On ne peut pas surestimer le rôle du pasteur en tant que gardien de l’éducation adventiste. Le numéro spécial du journal Ministry du mois de juin 2017 titrait : « L’éducation adventiste : Le rôle du pasteur sur le front de la grande controverse »8. Jiří Moskala, soutenait l’importance du rôle du pasteur dans l’éducation. Doyen du Séminaire théologique adventiste du septième jour de l’université Andrews (Berrien Springs, Michigan, É.-U.), Jiří Moskala annonçait que tous les étudiants de master en théologie actuels prennent un cours et ont une expérience avec le ministère de l’éducation. Moskala croit que les écoles d’église doivent être « de puissants centres d’évangélisation pour construire des ponts dans la communauté ». Elles peuvent être des centres de programmes créatifs qui attirent à l’école des gens qui seraient réticents à venir à des événements à l’église. Et Moskala de dire : « L’école, devrait être une église pendant la semaine »10.

Figure 2. Le numéro spécial du Ministry : International Journal for Pastors sur l’éducation adventiste, juin 2017.

Éducation supérieure

L’accréditation des institutions

Une fonction centrale du Département de l’éducation de la Conférence générale est de s’assurer que tous les collèges et universités gérés par les adventistes du septième jour dans le monde entier soient accrédités comme opérant à un niveau international de compétence tout en répondant aussi aux critères qui caractérisent l’éducation et l’éthique adventistes. Cela se fait par l’intermédiaire d’un conseil indépendant, l’Accrediting Association of Seventh-day Adventist Schools, Colleges, and Universities (AAA). L’objectif premier de AAA est de s’assurer qu’un diplôme décerné par n’importe laquelle de nos institutions d’éducation supérieure puisse être accepté par toutes les universités du système. L’accréditation des institutions universitaires implique les services bénévoles de nombreux collègues universitaires et de pairs examinateurs. Au cours du dernier quinquennat, plus de 1000 d’entre eux ont servi en tant que bénévoles, avec une moyenne de cinq experts pour chacune des 228 visites de sites d’accréditation effectuées. De tout cœur, nous les remercions tous. Sans eux, ce travail serait impossible.

La formation théologique et pastorale et la reconnaissance des professeurs

Il existe aussi pour les professeurs un mécanisme pour reconnaître leur compétence professionnelle individuelle et affirmer leur ministère particulier dans l’éducation supérieure. Au cours du dernier quinquennat, un processus d’approbation actualisé a été adopté par le Board of Ministerial and Theological Education (IBMTE). Le conseil qui supervise ce processus est indépendant de AAA, indépendant des conseils d'administration de toute université dont le professeur reçoit une approbation. Sur la recommandation de l’université employeuse et de sa division, Board of Ministerial and Theological Education (IBMTE), a approuvé 425 professeurs de religion et de théologie dans dix de nos divisions du monde, ainsi que dans trois des quatre universités gérées par la Conférence générale (Andrews University, Adventist International Institute of Advanced Studies (AIJAS), et l’Adventist University of Africa).

Au Kenya, quand cette idée a été introduite, certains enseignants de religion au secondaire présents dans l’auditoire, ont demandé à être, eux aussi, approuvés. Ils étaient impatients d'avoir l'occasion d'être reconnus comme des exposants fiables des enseignements de la Bible et d’être membres de la fraternité globale des enseignants de religion adventistes du septième jour.

Pendant ce dernier quinquennat, le département de l’Education de la Conférence générale a facilité le travail de IBMTE pour actualiser ses normes pour l’enseignement théologique et pastoral, en commençant par les compétences exigées pour un pasteur adventiste du septième jour. Afin de mieux décrire le contexte du pastorat et les compétences nécessaires, son manuel a été complètement retravaillé à travers une série de sessions de travail dans quatre endroits du monde : Andrews University (É.-U.), AIJAS (Philippines), Avondale College [maintenant une université] (Australie) et l’Adventsit University of Africa (Kenya). Le manuel révisé et renommé Handbook of Seventh-day Adventist Ministerial and Theological Education, a été achevé en 2017, et il est disponible en ligne en anglais, espagnol, français et portugais11, ces langues étant celles dans lesquelles les principales ressources développées par le département sont publiées.

L’enseignement des professions de santé (médecine, dentisterie et pharmacie)

En 2020, le Health Professions Education Committee (HPEC) de la Conférence générale a commencé à réviser ses directives d’accréditation, datées de 2010, pour l’établissement de nouvelles écoles de médecine, dentisterie et pharmacie. Les séances pour ce comité se sont tenues à la Conférence générale, à l’université Loma Linda - la principale institution de sciences de la santé de l’Église - et dans une série de téléconférences. Les directives révisées et nommées Accreditation Guidelines for Establishing Schools of Medicine, Dentistry, and Pharmacy, sont disponibles en ligne à : http://www.adventistaccreditingassociation.org.

Médecine. Au cours de ce quinquennat passé, les quatrième, cinquième et sixième écoles de médecine ont organisé leur première remise de diplômes à des médecins nouvellement diplômés. Ces écoles sont la Benjamin Carson Sr. School of Medicine de la Babcock University (Nigéria, 4 juin 2017), la Peruvian Union University (27 janvier 2019) et l’Adventist University aux Philippines (23 juin 2019).

La septième école de médecine de l’Église, l’Adventist School of Medicine de l’Afrique centre-est (ASOME), à l’Adventist University de l’Afrique centrale (AUCA), a été inaugurée le 2 septembre 2019 par le président de la Conférence générale Ted Wilson et par le président de la République du Rwanda, Paul Kagame. Les inscriptions des étudiants en médecine et le début de l’enseignement ont cependant été retardés jusqu’au 9 mars 2021 à cause des restrictions de la santé publique liées à la Covid-19.

Dentisterie et pharmacie. De nouvelles écoles de dentisterie ont été ouvertes pendant le quinquennat au Bahia Adventist College (Brésil 2016) et à la River Plate University (Argentine 2017). Deux programmes de pharmacie ont été ouverts au Manila Adventist College (Philippines 2018) et à la Brazil Adventist University à São Paulo (Brésil 2019).

L’histoire adventiste pointe vers l’avenir

Les présidents des collèges et universités sont les leaders spirituels de leurs campus. Quelques présidents d’université ont des diplômes en théologie, mais rarement en histoire de notre Église. Beaucoup sont diplômés d’universités publiques avec des doctorats en sciences naturelles et comportementales, en affaires, en finances ou en sciences humaines. Comme tels, ils n’ont pas étudié l’histoire de notre Église en profondeur. Pourtant, les présidents de collèges et universités sont responsables de ce que la mission de l’éducation adventiste et le plan stratégique quinquennal « Atteindre le monde » soient mis en place sur leurs campus.

Un voyage d’étude de l’histoire adventiste a permis aux présidents de collèges et d’universités une exposition de première main aux lieux où nos pionniers adventistes ont vécu et travaillé. Cela a également fourni un contexte à la façon dont la mission et la théologie adventistes ont été formées, et a bâti la confiance dans le rôle et le ministère prophétique d’Ellen G. White, dans le passé et maintenant. Soixante-treize présidents universitaires et directeurs de l’éducation divisionnaires du monde entier se sont réunis pour un voyage d’étude de dix jours parcourant en autobus et à pied quelque 4800 kilomètres sur la trace des pionniers alors qu’ils visitaient des sites historiques adventistes dans le Massachussetts, le New Hampshire, le Maine, l'Etat de New York et le Michigan. Les passagers d'un des autobus ont entendu les histoires en espagnol et portugais, et ceux dans un autre autobus en anglais. Toutes les présentations sur les sites étaient traduites.

Aucun rassemblement adventiste ne serait complet sans faire une offrande. Le groupe s’est mobilisé et a offert 41 386 $ en argent comptant et en promesses de dons pour la restauration de la petite école rouge sur la ferme de William Miller12.

Ce voyage d’étude a été une expérience inoubliable qui a soudé le groupe à de multiples niveaux. Les leaders de l’éducation ont apprécié la confirmation qu’ils font partie d’un puissant réseau de pairs consacrés qu’ils peuvent consulter pour prendre de meilleures décisions et qui sont des partenaires dans l’œuvre vitale et globale de l’éducation. Ils sont ainsi retournés dans leurs universités avec une vision renouvelée, et une meilleure capacité de fournir le leadership nécessaire pour réaliser le plan stratégique quinquennal et la mission de l’éducation adventiste du septième jour.

Dialogue universitaire et collégial et le ministère des Campus publics

L’éducation adventiste a une vision plus large que seulement avoir des écoles. Elle porte aussi un profond intérêt aux étudiants adventistes inscrits dans des écoles non adventistes, et qui sont de loin la majorité des jeunes de notre Église. En partenariat avec les ministères de l’Aumônerie et de la Jeunesse de la Conférence générale (GC), le département de l’Education de la GC collabore dans le domaine du ministère des Campus publics afin de discipuler les étudiants universitaires. Il publie la revue Dialogue universitaire et collégial13 en quatre langues afin d’aider les étudiants à connaître leur foi, vivre leurs convictions et partager leur croyance avec des copains de classe et autres personnes sur les campus publics.

THE JOURNAL OF ADVENTIST EDUCATION® : au service des éducateurs adventistes dans le monde entier

L’éducation adventiste continue de prospérer grâce à des enseignants, des administrateurs et un personnel éducatifs consacrés. Le département de l’Education de la Conférence générale soutient ce groupe de professionnels au moyen de THE JOURNAL OF ADVENTIST EDUCATION® (JAE), un journal professionnel pour les éducateurs adventistes du septième jour du monde entier. Le JAE cherche à inspirer enseignants et dirigeants à modeler et à nourrir les valeurs bibliques, à poursuivre l’excellence en encourageant une pratique compétente et attentionnée, et par-dessus tout, à une éducation pour l’éternité. Ce journal professionnel revu par des pairs et primé s’adresse aux enseignants et aux administrateurs éducatifs de tous les niveaux. Chaque numéro présente des articles d’information sur divers sujets relatifs à l’éducation chrétienne avec des applications à l’éducation chrétienne et à l’intégration de la foi et de l’apprentissage dans la salle de classe.

En 2017, le JAE est passé à un format entièrement numérique, et cela bien avant que la Covid-19 ne frappe et que les éducateurs dispersés en aient le plus besoin14. La version numérique est maintenant disponible à quiconque désire la recevoir, gratuitement par le biais de la nouvelle App disponible sur l'App Store d'Apple (appareils iOS) et sur Google Play (appareils Android) et en formats HTML et PDF sur le site internet : jae.adventist.org15. En 2017, JAE a aussi collaboré avec CIRCLE.adventist.org pour lancer Adventist Educators Blog, une « salle des profs » numérique pour que les éducateurs partagent leurs meilleures pratiques et idées sur le développement professionnel et le ministère de l’éducation parmi les 113 640 éducateurs employés par les écoles, collèges et universités adventistes du monde entier16. Les revues Dialogue, JAE et l’Adventist Educators Blog traduisent leurs articles originaux en anglais, français, portugais et espagnol et ils peuvent être traduits dans plusieurs autres langues grâce à des outils de traduction en ligne intégrés dans les sites web et les apps.

Conclusion

Personne n’aurait pu prévoir l’impact de la Covid-19 sur l’éducation adventiste mondialement. Dans les premiers mois de 2020, alors que le quinquennat tirait à sa fin, la pandémie a commencé à fermer les écoles. Nous saluons les efforts héroïques des enseignants et des administrateurs pour rapidement adapter leurs modes d’enseignement. Les écoles qui avaient des ressources suffisantes pour le faire sont passées à l’enseignement en ligne. Mais les écoles rurales et celles dans de grandes parties de l’Afrique et de l’Asie n’ont eu ni les ressources ni les infrastructures numériques pour rendre disponible l’enseignement en ligne. La pandémie a incité les enseignants, les parents et les membres d’église à faire preuve de créativité, de persévérance et de sacrifices pour maintenir le cap dans la noble cause d’éduquer nos jeunes pour l’éternité. Sous la bannière du Christ, imperturbables, nous allons de l’avant, ensemble.

Lisa M. Beardsley-Hardy

Lisa M. Beardsley-Hardy, Ph.D., MPH. M.BA, est directrice de l’éducation à la Conférence générale des adventistes du septième jour, à Silver Spring, Maryland, É.-U.

Référence recommandée :

Lisa M. Beardsley-Hardy, Aller de l’avant, ensemble, Revue de l’éducation adventiste,

NOTES ET RÉFÉRENCES

  1. Les présentations de la conférence LEAD 2016 ont été publiées dans le numéro d’avril à juin du THE JOURNAL OF ADVENTIST EDUCATION ®. Le numéro complet est disponible en ligne à : https://jae.adventist.org/2017.79.3, et la version imprimée peut être téléchargée à partir de : https://jae.adventist.org/assets/public/issues/en/2017/3/2017-79-3.pdf.
  2. Marcos Paseggi, “Adventist Education Training Goes Global With Pan-African Conference,” Adventist News Network (23 février 2017): https://adventist.news/es/news/adventist-education-training-goes-global-with-pan-african-conference.
  3. Livre de George R. Knight Educating for Eternity: A Seventh-day Adventist Philosophy of Education (Berrien Springs, Mich.: Andrews University Press, 2016). La présentation plénière à la conférence LEAD 2016 est disponible à : https://jae.adventist.org/2017.3.2.
  4. Knight, ibid., 134. L’italique est dans l’original..
  5. Voir le tableau 1 pour une répartition des participants, lieux, dates, nombres de personnes présentes et pourcentage des inscriptions adventistes représentés aux conférences LEAD 2016-2018.
  6. LEAD 2017, Kigali, Rwanda: https://vimeo.com/205378849
  7. Andrew McChesney, “Businessman Turns Ukrainian Factory Into Adventist School,”Adventist Mission (n.d.): https://www.adventistmission.org/businessman-turns-ukrainian-factory-into-adventist-school.
  8. Voir LEAD 2017, Kigali, Rwanda: https://vimeo.com/205378849
  9. Voir Figure 2 pour la page couverture du numéro de juin 2017 du Minsitry : https://www.ministrymagazine.org/archive/2017/06 /.
  10. Pour plus d’information, voir Jiří Moskala, “The Church School: Where Churches and Schools Collaborate in Mission,” The Journal of Adventist Education 80:2 (avril-juin 2018): 4-8: https://jae.adventist.org/2018.2.2.
  11. International Board of Ministerial and Theological Education (IBMTE), Handbook of Seventh-day Adventist Ministerial and Theological Education (Silver Spring, Md.: General Conference of Seventh-day Adventists, 2017):https://www.academia.edu/40792098/HANDBOOK_OF_SEVENTH_DAY_ADVENTIST_MINISTERIAL_AND_THEOLOGICAL_EDUCATION_International_Board_of_Ministerial_and_Theological_Education_General_Conference_of_Seventh_Day_Adventists.
  12. Pour plus d’information, voir les articles suivants : Faith-Ann McGarrell, “Adventist History Study Tour: Walking in the Footsteps of the Pioneers,” The Journal of Adventist Education 82:1 (2020); https://jae.adventist.org/2020.82.1.9; et Lisa M. Beardsley-Hardy,“Little Red School House Restoration Project,” ibid.: https://jae.adventist.org/2020.82.1.10.
  13. College and University Dialogue (http://dialogue.adventist.org) est aussi disponible comme une application pour iPhones et Android.
  14. Pour plus d’information sur la transition de la page imprimée à la page numérique, voir “We Are Digital!” The Journal of Adventist Education 79:2 (2017): 3. https://circle.adventist.org/files/jae/en/jae201779020301.pdf.
  15. La transition au numérique a été une étape de plus vers l’accomplissement du vote du concile annuel de 1976 : « Nous demandons que les organisations qui emploient (fédérations, académies, collèges et universités) fournissent THE JOURNAL OF ADVENTIST EDUCATION à tous les enseignants de tous les niveaux » tant dans la NAD qu’outremer (Action of October 21, 1976, GC Committee Minutes, 76-400): http://documents.adventistarchives.org/Minutes/GCC/GCC1976-10b.pdf, 40
  16. Pour plus sur le Adventist Educators Blog, voir “New Adventist Educator Blog,” The Journal of Adventist Education (2017): https://jae.adventist.org/new-adventist-educator-blog .