Daniel Ganu • Susan M. Baker • Josephine Ganu

Les données comptent :

les statistiques sur la santé peuvent renforcer les connaissances, les attitudes et les pratiques

Les éducateurs adventistes du monde entier s’enthousiasment pour des pédagogies qui accroissent les compétences des étudiants et influencent leurs attitudes et leurs croyances. Taylor fait valoir qu’une caractéristique déterminante de l’éducation adventiste du septième jour est son engagement envers l’excellence qui favorise le développement de la personne dans son ensemble. Le développement global s’élabore quand de puissants liens sont établis entre les connaissances et la pratique1, celles-ci étant soutenues par des attitudes et des croyances positives.

Pour que l’enseignement soit transformateur, le processus de développement qui relie connaissance, attitude et pratique (en anglais knowledge, attitude, practice – KAP) doit être intentionnel. Nous savons que l’acquisition de connaissances seulement peut ne pas être suffisamment puissante pour changer les pratiques dans un sens positif2. Par exemple, le développement de la spiritualité exige qu’il y ait synchronisation entre ces facteurs pour qu’il soit sérieux et authentique. Il en va de même de l’éducation à la santé. Ce domaine essentiel requiert la fusion des caractéristiques KAP.

L’objectif de l’éducation à la santé adventiste est de fournir des connaissances d’une manière qui façonne également les attitudes des étudiants concernant l’adoption de bonnes habitudes de santé et la pratique d’un style de vie sain. Cet objectif s’appuie sur les paroles d’Ellen White : « En enseignant les principes de la santé, ne perdez pas de vue l’essentiel de la réforme, à savoir, assurer le développement le plus élevé du corps, de l’âme et de l’esprit »3. L’Église adventiste du septième jour a une riche histoire de création et de promotion d’initiatives éducatives en santé et en sciences, de manuels, et de ressources pédagogiques que les enseignants à tous les niveaux utilisent pour activer et accélérer l’apprentissage. On peut donner en exemples, les initiatives CELEBRATIONS®4, NEWSTART5, et CREATION6 (voir schéma 1).

Les recherches étayent les avantages des enseignements adventistes sur la santé mais seulement quand les connaissances se traduisent en attitudes et en pratiques positives par les individus. Les résultats des recherches sur la santé, menées parmi les adventistes du septième jour, démontrent que les adventistes qui adoptent des pratiques saines – comme les enseigne l’Église – ont une espérance de vie plus longue7, moins de risques pour certains types de cancer8, moins de maladies cardiovasculaires9, moins de syndrome métabolique10.

Dans une étude 2016, Galvez et coll. ont mesuré les variables KAP parmi 1442 adventistes du septième jour dans sept églises adventistes dans la région métropolitaine de Manille aux Philippines. Plus de la moitié (55%) de ces répondants avaient entre 17 et 35 ans, et 70 % d’entre eux détenaient un diplôme universitaire. Les chercheurs ont constaté que les connaissances des enseignements adventistes par rapport à l’activité physique étaient faibles à moyennes. Aussi, en relation avec l’activité physique, ils ont trouvé que les attitudes se situaient entre neutres et positives. Dans ce même domaine, la pratique était faible à moyenne11. Cette étude n’est qu’un exemple qui met en évidence la nécessité de transformer les connaissances en attitudes et pratiques pour en obtenir les avantages.

En 2019, des chercheurs de l’université adventiste d’Afrique, un établissement d’enseignement supérieur de la Conférence générale situé au Kenya, ont mené une étude au sein des territoires géographiques de trois divisions adventistes du septième jour en Afrique sub-saharienne : la division Afrique centre-est (ECD), la division Afrique australe-Océan indien (SID), et la division Afrique centre-ouest (WAD). Le but de l’étude était de recueillir et d’analyser des données primaires chez des adventistes africains en relation avec leur statut de santé générale et les KAP basées sur l’acronyme d’éducation à la santé CELEBRATIONS®. CELEBRATIONS® est un programme créé par le département des ministères de la santé de la Conférence générale pour l’éducation à la santé dans les églises et les écoles (Ill.1).

Méthodes

Cette étude descriptive a utilisé un concept analytique transversal. Les données ont été recueillies à l’aide d’un questionnaire, elle s’est donc appuyée sur des données autodéclarées. Le questionnaire de 213 questions comportait des questions fermées et ouvertes et a été exploité par des assistants de recherche qualifiés.

Les participants ont été recrutés aléatoirement parmi les personnes répondant aux critères d’inclusion, en divers lieux. Ces critères étaient les suivants : 1) ethnicité africaine ; 2) membre baptisé de l’Église adventiste du septième jour ; 3) résidant dans une des divisions adventistes en Afrique ; 4) 18 ans ou plus ; et 5) capacité à consacrer environ une heure pour remplir le questionnaire.

Le recrutement des participants était basé sur le regroupement de groupes de populations dans les 34 unions et populations d’églises africaines, en milieux ruraux et urbains, avec des effectifs petits, moyens et larges. Un échantillonnage aléatoire proportionnel a été utilisé pour recruter les participants de chaque conférence. Il en est résulté une collecte de questionnaires complétés auprès de 15 434 participants (Illustration 2). Les questionnaires incomplets ou endommagés (2437) n’ont pas été inclus dans l’analyse des données.

La permission d’une recherche avec des participants humains était approuvée par le comité d’éthique de la National Commission for Science, Technology and Innovation à Nairobi au Kenya. Chaque participant a signé un formulaire de consentement éclairé avant d’avoir la permission de participer à l’étude, après quoi elle ou il a rempli le questionnaire disponible en anglais, en portugais, en français ou en swahili afin d’accommoder les divers groupes linguistiques. L’analyse statistique a été faite à l’aide de la version IBM SPSS 23.

Résultats

L'étude sur la santé des adventistes du septième jour en Afrique a utilisé l’acronyme CELEBRATIONS® pour évaluer le niveau de KAP des principes de santé parmi les adventistes en Afrique. Comme le montre le tableau 1, 50,6 % des participants étaient des hommes et 41,4 % étaient des femmes (0,8 % n’ont pas répondu à la question concernant le sexe). Le plus grand groupe des répondants avait entre 18 et 30 ans d’âge (46,2 %) et leur état civil indiquait le célibat pour 46,00 % et marié ou séparé pour 44,5 %. Légèrement plus de la moitié des participants n’avait pas reçu d’éducation formelle (3,0 %) ou avait reçu une éducation primaire ou secondaire (50,6 %). Les participants avec une licence ou un diplôme professionnel représentaient 30,4 % des personnes interrogées, 7,2 % détenaient un diplôme universitaire et 8,8 % n’ont pas répondu à cette question. En ce qui concerne la situation professionnelle, 48,4 % étaient employés et 26,5 % étaient étudiants.

Le tableau 2 montre le niveau des connaissances des participants sur les principes de santé enseignés par l’Église. Globalement, les participants ont démontré un bon niveau de connaissances sur un score de 3,94 sur l’échelle de Likert en 5 points (SD=0,58). Cela indique que les participants avaient des connaissances des principes de santé au-dessus de la moyenne, et pour certains principes de CELEBRATIONS®, les connaissances étaient légèrement plus élevées que pour d’autres.

Échelle d'interprétation pour la moyenne de la connaissance
1.00-1.79 = Médiocre; 1.80-2.59 = Passable; 2.60-3.39 = Moyen; 3.40-4.19 = Bon; 4.20-5.00=Excellent

Comme indiqué au tableau 3, les participants ont montré une attitude générale positive envers les principes de santé tels qu’enseignés par l’Église (score moyen=3,99 sur une échelle de Likert en 5 points ; SD=0,72). Avoir une attitude positive envers un principe de santé joue un rôle essentiel dans la mise en pratique de ce principe. À partir de ces résultats, il est raisonnable de s’attendre à une bonne traduction des connaissances et des attitudes en attitudes pratiques. C’est ce que nous examinons dans la section suivante. À l'instar des résultats obtenus dans le domaine des connaissances, des variations existent entre les principes, avec des différences légèrement plus importantes dans plusieurs domaines. Il est intéressant de noter qu’il y a eu quatre résultats extrêmement positifs pour les attitudes envers les choix, les liquides, la croyance et le repos. Pour comparer cela au niveau de la connaissance, les attitudes envers les liquides est le seul résultat pour lequel la majorité des répondants a obtenu un score d’excellence. Également, la tempérance a été jugée la plus faible au niveau de la connaissance, bien qu'elle ait été jugée la plus élevée dans la pratique. L’attitude des participants envers l’intégrité et la nutrition a été neutre.

Échelle d'interprétation pour la moyenne de l’intégrité
1.00-1.79 = Extrêmement négatif; 1.80-2.59= Négatif; 2.60-3.39= Neutre; 3.40- 4.19= Positif; 4.20-5.00= Extrêmement positif

Le tableau 4 révèle que la pratique des principes de santé a reçu une cote plus basse (score moyen de 3,61 sur une échelle de Likert en 5 points, SD=0,73) que la connaissance et l’attitude. Le score pour la pratique de l’exercice, l’environnement et la nutrition était moyen, bien que l’exercice et l’environnement aient eu un score d’attitude positive.

Le modèle Connaissance, Attitude, Pratique est une méthode courante pour comprendre et analyser les réponses humaines à des phénomènes particuliers, particulièrement dans le champ des études de santé. La connexion entre les attitudes et les pratiques des gens est bien établie en psychologie et dans la théorie de la santé et du comportement12. L’implication de la relation positive entre les KAP est qu’elle équipera l’individu pour accepter le défi de l’éducation, de la motivation et de l’adoption des principes de santé adventistes dans le but de modifier son style de vie.

Échelle d'interprétation pour la moyenne de la pratique
1.00-1.79 = Médiocre 1.80-2.59 = Passable; 2.60-3.39 = Moyen; 3.40-4.19 = Bon; 4.20-5.00=Excellent

Discussion

L’étude a révélé des informations sur les connaissances, les attitudes et la pratique des principes de santé adventistes chez les adventistes du septième jour en Afrique. Bien que les participants aient rapporté un bon niveau de connaissance des principes de santé généraux et des attitudes positives envers eux, cela ne se reflétait pas pleinement dans leur pratique. D’autres études ont corroboré des différences existant entre les niveaux de connaissance, d’attitude et de pratique13. Nos résultats démontrent que les attitudes globales des répondants envers CELEBRATIONS® étaient légèrement plus élevées que leur connaissance globale. Cela montre un chevauchement entre les connaissances et les attitudes. Il est probable que même si les répondants n’avaient pas une connaissance complète ou exacte de CELEBRATIONS®, ils ont quand même pu développer une attitude positive envers les principes de santé car ils croient aux enseignements sur la santé de l’Église. En fait, nos résultats montrent que les « liquides » étaient le seul principe de santé duquel les répondants avaient une excellente connaissance. Nous avons là une claire indication du besoin de volontairement mettre davantage l’accent sur l’éducation à la santé dans le but d’améliorer l’alphabétisation en matière de santé en Afrique. L’absence d’informations précises ou complètes peut conduire à des informations erronées, particulièrement à l’ère de l’infodémie14.

Un examen de l’âge des participants montre que nombreux d’entre eux étaient relativement jeunes, ce qui reflète la population de l’ensemble du continent africain. Il est donc impératif que les éducateurs profitent des occasions qu’ils ont avec les étudiants pour établir des liens entre l’éducation à la santé et les KAP dans le cadre d'une éducation formative et globale.

Plus encore, le succès de l’éducation à la santé dépend de la mesure dans laquelle les éducateurs utilisent des pédagogies variées afin d’intégrer les principes de santé dans l’apprentissage académique à tous les niveaux. On trouve un exemple de ce type d’instruction interdisciplinaire dans l’Ariel Trust situé à Liverpool au Royaume-Uni. Le Trust est un organisme de bienfaisance à vocation éducative qui utilise les leçons de mathématiques pour enseigner aux étudiants ce qu’est le mauvais usage de l’acool15. Les étudiants apprennent quels sont les dangers de l’alcool (un principe de santé) en explorant les statistiques sur la consommation d’alcool (une approche fondée sur des preuves) et les risques qui lui sont associés (une pratique de santé) dans le cadre des cours de mathématiques (une approche interdisciplinaire d’un sujet qui ne touche pas à la santé). De la même manière, Youth Alive, un programme adventiste du septième jour, est conçu pour bâtir la résilience des adolescents et des jeunes adultes en les inspirant et les équipant pour qu’ils fassent des choix qui sont sains16.

Il est pratique, durable et stratégique de cibler les jeunes à tous les niveaux éducatifs. Pour les éducateurs en Afrique, et partout ailleurs, cela est pertinent – l’Afrique compte la plus grande concentration de jeunes dans le monde, et les membres de l’Église adventiste africaine sont largement des jeunes17. Cependant, les éducateurs adventistes dans toutes les régions du monde devraient s’engager à faire de l'éducation sanitaire intégrative une pédagogie intentionnelle. C’est un fait historique que les enseignants ont toujours joué un rôle important en influençant les étudiants. Ils peuvent susciter chez leurs étudiants l’enthousiasme, la confiance et la joie de manière à ce qu’ils soient motivés à adopter un mode de vie sain et constant tout au long de leur vie. Des enseignants adventistes consacrés, passionnés par Dieu et par les principes de santé sont une ressource d’une valeur inestimable pour l’éducation adventiste18.

Recommandations

Sur la base des résultats des données composites générées dans l’étude10, l’éducation est sans aucun doute une pierre angulaire potentielle pour améliorer les connaissances-attitudes-pratiques à propos de CELEBRATIONS®. Nous recommandons que les enseignants de tous les niveaux scolaires utilisent diverses approches pour promouvoir les enseignements adventistes sur la santé, CELEBRATIONS® inclus. Il s’agit de bâtir sur des attitudes positives, tout en renforçant les connaissances sur l’importance des divers principes de santé et sur la manière dont ils peuvent être mieux traduits en comportement. Par exemple, les éducateurs ont besoin d’expliquer aux étudiants que la tempérance ne s’applique pas uniquement aux personnes en situation de crise sanitaire (obésité, dépendance, ou tout autre problème de santé), mais à tous. Il y a d’autres domaines spécifiques qui doivent être soulignés et clarifiés – l’optimisme, le soutien social, le repos, la nutrition, l’intégrité et l’environnement – dans le but de comprendre comment ils exercent une influence sur la santé.

Suivent trois recommandations pratiques pour la classe conçues pour être relativement faciles à réaliser et n’exigeant pas de cours supplémentaires ou un nouveau programme d’études :

1. Utilisez des approches de réflexion critique pour intégrer les principes de santé dans votre enseignement.

La salle de classe est un lieu favorable pour susciter une réflexion profonde et substantielle sur la santé. La réflexion critique est une forme de réflexion qui peut stimuler une auto-évaluation approfondie sur les choix et un mode de vie sains. Une caractéristique essentielle de l’enseignement de la réflexion critique est de poser des questions qui exigent une pensée synthétique et analytique. Les éducateurs peuvent faciliter des conversations stratégiques en classe en posant des questions, puis en écoutant activement les étudiants afin de comprendre leurs attitudes envers les principes de la santé adventiste et la compréhension qu’ils en ont. De telles approches permettent à l’enseignant de communiquer avec les étudiants et de stimuler une profonde réflexion et un apprentissage durable. L'utilisation des meilleures pratiques en matière de méthodes de réflexion critique nécessite que les enseignants cultivent la sensibilité, l’enjouement, et l’intelligence émotionnelle20.

2. Donnez l'exemple d'un comportement sain.

Le modèle de rôle consiste à « enseigner par l'exemple et à apprendre par imitation »21. On ne peut pas adopter un mode de vie sain juste en acquérant des connaissances, bien qu’on ne puisse pas ignorer la valeur des connaissances factuelles et pratiques. Les étudiants doivent aussi être inspirés à faire plus qu’avoir une bonne attitude envers les principes de santé, même si les attitudes ouvrent la voie à un changement de comportement. Les étudiants sont constamment en train d’évaluer leurs enseignants pour voir s’ils font ce qu’ils disent. En tant qu’enseignant, pratiquez les principes que vous enseignez. Par exemple, les étudiants devraient voir leurs éducateurs boire de l’eau pure de façon habituelle, faire une forme ou une autre d’exercice régulièrement, faire preuve d’une attitude positive, avoir une foi solide en Dieu, etc. Ainsi, l’engagement comportemental envers les principes de santé de l’enseignant peut montrer aux étudiants à quoi ressemble une bonne hygiène de vie.

3. Inclure l’enseignement des principes de santé dans les calendriers/programmes d’études du programme scolaire.

Les établissements scolaires doivent chercher à créer des opportunités pour la promotion de la santé, l’alphabétisation en santé, et une prise de conscience basée sur des acronymes sur l’éducation à la santé comme CELEBRATIONS®. La réflexion sur une pédagogie efficace doit inclure l’emploi d’approches multidisciplinaires, interdisciplinaires et transdisciplinaires22, ainsi qu’une collaboration avec les départements des ministères de la santé, les hôpitaux, les cliniques, et le personnel médical.

Conclusion

L'étude sur la santé des adventistes du septième jour en Afrique a identifié le niveau de connaissances, d’attitudes et de pratiques des principes de santé des adventistes en Afrique, et a apporté une bonne connaissance et une attitude positive envers les principes de santé. Il est facile de présumer que tous les adventistes ont une juste connaissance des principes de santé et les pratiquent en conséquence. Cependant, il est nécessaire de volontairement mettre davantage l'accent sur l'éducation à la santé afin d’augmenter l’éducation sur la santé et de traduire davantage les connaissances et les attitudes en pratiques optimisées. Ce besoin se fait sentir dans l'ensemble de l'éducation adventiste à tous les niveaux. C’est là que les éducateurs ont la possibilité d’introduire les connaissances, de cultiver leur conversion en attitudes positives et d’encourager une pratique transformatrice, vitale pour des résultats efficaces de l’éducation à la santé. Étant donné que les éducateurs jouent un rôle essentiel pour faire avancer avec succès les initiatives de changement, il incombe aux établissements éducatifs adventistes et aux éducateurs d’explorer les recommandations suggérées par cette étude et d’en utiliser les preuves pour intégrer les principes de santé et l'apprentissage académique.


Cet article a été revu par des pairs.

Daniel Ganu

Daniel Ganu, DrPH, est professeur de santé publique et coordonne actuellement le programme de maîtrise en santé publique de l'université adventiste d'Afrique, à Nairobi au Kenya. Il a publié des articles de recherche dans des revues internationales évaluées par des pairs. Il s'intéresse à la santé des enfants, à la toxicomanie, à la santé spirituelle, à la santé mentale et à la promotion de la santé.

Susan M. Baker

Susan M. Baker, DSc, PT est physiothérapeute et éducatrice, ancienne directrice de la recherche et du développement de la faculté et professeure associée en santé publique à l'université adventiste d'Afrique, à Nairob, au Kenya. Elle a travaillé dans divers secteurs de la santé et dans des universités publiques et privées. Elle s'intéresse à la réadaptation, à l'apprentissage tout au long de la vie et à l'éducation et à la promotion de la santé.

Josephine Ganu

Josephine Ganu, Ph.D., est professeure associée de gestion et occupe actuellement le poste de directrice de la recherche et des subventions à l'université adventiste d'Afrique, à Nairobi au Kenya. Josephine Ganu a obtenu son doctorat en commerce à l'université de Santo Tomas, aux Philippines. Ses recherches actuelles portent sur la santé et le bien-être des employés, la responsabilité sociale des entreprises, le comportement organisationnel et la spiritualité sur le lieu de travail.

Référence recommandée :

Daniel Ganu, Susan M. Baker, et Josephine Ganu, Les données comptent : les statistiques sur la santé peuvent renforcer les connaissances, les attitudes et les pratiques, Revue d’éducation adventiste, n° 58.

NOTES ET RÉFÉRENCES

  1. John Wesley Taylor V, “What Is the Special Character of an Adventist College or University?” The Journal of Adventist Education 79:2 (janvier-mars 2017) https://jae.adventist.org/en/2017.2.5.
  2. Jamilah Ahmad et coll., “Investigating Students’ Environmental Knowledge, Attitude, Practice and Communication,” Asian Social Science 11:16 (2015).doi.org/10.5539/ass.v11n16p284.
  3. Ellen G. White, The Ministry of Healing (Mountain View, Calif.: Pacific Press, 1905),146.
  4. Kathleen Kiem Hoa Oey Kuntaraf et coll., CELEBRATIONS ®: Living Life to the Fullest (Silver Spring, Md.: Adventist Review Ministries, 2018). Ressources en ligne disponibles sur : https://www.healthministries.com/celebrations.
  5. NEWSTART ressources en ligne disponibles sur : https://www.newstart.com/about/.
  6. CREATION Life ressources en ligne disponibles sur : https://www.adventhealth.com/creation-life.
  7. Gary Fraser et David Shavlik, “Ten Years of Life: Is It a Matter of Choice?” Archives of Internal Medicine 161:13 (2001): 1,6451,652. doi.org/10.1001/archinte.161.13.1645.
  8. L. C. Thygesen et coll., “Cancer Incidence Among Danish Seventh-day Adventists and Baptists,” Cancer Epidemiology 36:6 (2012): 513-518.
  9. Tao Huang et coll., “Cardiovascular Disease Mortality and Cancer Incidence in Vegetarians,” Annals of Nutrition & Metabolism 60:4 (2012): 233-240.
  10. Nico Rizzo et coll., “Vegetarian Dietary Patterns Are Associated With a Lower Risk of Metabolic Syndrome,” Diabetes Care 34:5 (2011): 1,225-1,227.
  11. C. A. Galvez et coll., “Influence of Knowledge and Attitude on Lifestyle Practices Among Seventh-Day Adventists in Metro Manila, Philippines,” Journal of Religion and Health (2020). doi.org/10.1007/s10943-020-01091-8.
  12. Icek Ajzen, “Perceived Behavioral Control, Self-efficacy, Locus of Control, and theTheory of Planned Behavior,” Journal of Applied Social Psychology 32:4 (2002): 665-683.doi.org/10.1111/j.1559-1816.2002.tb00236.x.
  13. Bao-Liang Zhong et coll., “Knowledge, Attitudes, and Practices Towards COVID-19 Among Chinese Residents During the Rapid Rise Period of the COVID-19 Outbreak: A Quick Online Cross-sectional Survey,” International Journal of Biological Sciences 16:10 (2020):1,745-1,752: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7098034; voir aussi : Oluwaseyitan Adesegun et coll., “The COVID-19 Crisis in Sub-Saharan Africa: Knowledge, Attitudes, and Practices of the Nigerian Public,” The American Journal of Tropical Medicine and Hygiene 103:5 (2020): 1,997-2,004. doi:10.4269/ajtmh.20-0461.
  14. Organisation mondiale de la santé, “Infodemic”: https://www.who.int/healthtopics/infodemic#tab=tab_1.
  15. Tara Tancred et coll., “Integrating Health Education in Academic Lessons: Is This the Future of Health Education in Schools: A Commentary,” Journal of School Health 87:11 (2017): 807-810. doi.10.1111/josh.12554.doi.10.1111/josh.12554.
  16. https://www.healthministries.com/wp-content/uploads/2020/08/YA-Participant.Final.NoMarks.pdf.
  17. United Nations Economic and Social Council, “#Youth2015: Realizing the Future They Want” (2014): https://www.un.org/en/ecosoc/youth2014/pdf/summary.pdf; Office of the Special Adviser on Africa, “Youth Empowerment” (n.d.):https://www.un.org/en/africa/osaa/peace/youth.shtml#:~:text=This%20global%20trend%20has%20particular,of%20the%20world’s%20youth%20population ; le rapport statistique est disponible à https://www.adventistresearch.org/research_reports a révélé par les données démographiques recueillies par des chercheurs de l'université d'Afrique de l'Est de Baraton, au Kenya, qu'en 2018, les personnes âgées de moins de 30 ans représentaient 40,9 % des membres de l'Église dans la division Afrique australe/Océan indien, 38,6 % dans la division Afrique centre-ouest, et 32,9 % dans la division Afrique centre-est. La moyenne des jeunes membres est de 37,4 % en Afrique subsaharienne.
  18. Carol Tasker, “Teachers: The People Who Make the Difference in Adventist Education,” The Journal of Adventist Education 81:3 (juillet-septembre 2019): 3, 47:https://jae.adventist.org/en/2019.81.3.1.
  19. Mise en garde : Cette étude présente des limites potentielles. La méthodologie d'auto-évaluation pourrait entraîner un biais de désirabilité sociale et avoir un impact sur les résultats. Une stratégie pour y remédier est d'utiliser des options d'intervalle pour les réponses. Cette approche a été utilisée dans l'élaboration du questionnaire.
  20. Derya Oktar Ergur argumente de manière convaincante sur la nécessité pour les enseignants de posséder une intelligence émotionnelle dans “How Can Education Professionals Become Emotionally Intelligent?”Science Direct Procedia Social and Behavioral Sciences 1 (2009): 1,023-1,028.
  21. S. Boettcher-Dale et J. Taylor, “Do as I Do: The Importance of the Clinical Instructor as Role Model,” The Journal of Extra-corporeal Technology 26:3 (1994): 140-142: https://www.semanticscholar.org/paper/Do-as-I-do%3A-the-importance-of-the-clinical-as-role-Boettcher-Dale Taylor/d0cc1447766cfd2ead18110c43802b01d69f216e.
  22. Les chercheurs en éducation encouragent l'utilisation d'approches multidisciplinaires, interdisciplinaires et transdisciplinaires pour faciliter l'apprentissage global des élèves. Le déballage de ces termes peut montrer pourquoi ils constituent un outil important pour les éducateurs. Voir les travaux de Ineta Helmane et Ilze Briška, “What Is Developing Integrated or Interdisciplinary or Multidisciplinary or Transdisciplinary Education in School?” Signum Temporis 9:1 (2017): 7-15. doi.10.1515/sigtem- 2017-0010.