Mejores Prácticas en el Trabajo | Gary Bradley • Stella Bradley • Jeannie Larrabee

Surmonter les cinq défis de l'enseignement dans une classe hybride

Dites-nous, étiez-vous, comme nombre d’entre nous, en train d’enseigner en envisageant une bonne année scolaire… jusqu’à la mi-mars 2020 ? Du jour au lendemain, nos élèves ont été confinés à la maison, et nous nous sommes retrouvés avec des étudiants  « virtuels ». Que l’on soit enseignants dans des écoles privées ou publiques, d’un bout à l’autre des États-Unis, et dans de nombreuses autres parties du monde, nous avons dû nous ajuster rapidement à une plateforme Zoom et à d’autres outils et stratégies en ligne. Comme tous les bons enseignants, les éducateurs dans les écoles adventistes du septième jour désirent que leurs élèves vivent une réussite académique, c’est pourquoi nous nous sommes tous mobilisés pour l'occasion, et avons travaillé dur afin de donner la meilleure éducation possible en ligne.

Tout au long de cette expérience, les enseignants ont attendu avec impatience le début de l’année 2020-2021 pour pouvoir retrouver leurs élèves en présentiel. Malheureusement, nous avons rapidement réalisé que les choses seraient également compliquées pour l’année à venir. Comme de nombreuses écoles ont choisi de débuter l’année scolaire 2020-2021 en ligne, un certain nombre d’enfants devaient continuer l’école à domicile et aussi d’utiliser une des nombreuses plateformes éducatives en ligne. Nous nous sommes retrouvés nombreux à enseigner dans une salle de classe hybride – virtuelle et en présentiel. Les défis pour combler les besoins des étudiants en ligne et des étudiants en présentiel dans la même classe peuvent être regroupés en cinq domaines. Ces domaines nécessitent des développements de technologie, de compétences et de stratégies d’enseignement. En collaboration et avec le soutien des pairs, les enseignants en classe, les administrateurs à tous les niveaux, ainsi que les spécialistes des technologies de l’éducation, ont partagé entre eux une multitude de conseils techniques simples et bon marché et des stratégies pédagogiques par le biais de billets de blog et d'articles de recherche. Nous avons fait la même chose, et dans cet article, nous partagerons ce que nous avons trouvé particulièrement utile pour relever les défis d’enseigner dans une classe hybride.

Défi numéro 1 : Comment les enseignants peuvent-ils inclure intentionnellement leurs élèves en ligne qui ont souvent des difficultés à entendre ce qui est dit  et à voir les présentations (Power Point et vidéos) qui se déroulent dans une classe hybride ?

Solutions

  • Ajouter un second ordinateur ou iPad et un microphone Bluetooth permettra à vos étudiants virtuels de voir et d’entendre clairement vos présentations Zoom. Le microphone Bluetooth permet à vos élèves en ligne d’entendre votre voix où que vous soyez dans votre classe. Le deuxième ordinateur ou iPad permet à vos élèves en ligne de vous voir ainsi que votre présentation, et même de partager le contenu de leurs propres écrans (à votre discrétion). Les élèves en classe et les élèves sur la plateforme virtuelle peuvent interagir de manière productive. Les étapes nécessaires pour installer cet environnement sont relativement simples—même pour les enseignants qui se considèrent techniquement incompétents.  Cette vidéo vous conduira étape par étape dans ce processus qui a été mis au point par un de nos collègues1. Cliquez ici : (https://drive.google.com/file/d/11NPcQWqu34hr0-IfESNP4ay-VBMT0EFG/view)
  • Une excellente manière pour les élèves en présentiel de partager leurs réponses est d'utiliser les signes de la main. Les enseignants peuvent utiliser un pouce levé pour une réponse « oui » et un pouce baissé pour une réponse « non ». On peut aussi de façon agréable demander aux élèves de se lever pour une réponse « oui » et de s’asseoir pour une réponse « non ». Les élèves peuvent lever leur main avec un, deux, trois ou quatre doigts dressés pour répondre aux questions à choix multiple qui sont posées (un doigt pour A, deux doigts pour B, et ainsi de suite). En utilisant des signes, les enseignants peuvent voir les réponses de leurs élèves virtuels et en classe, et les élèves virtuels et en classe peuvent voir les réponses des uns et des autres également.
  • Changer les fonds de Zoom est une façon plaisante et attrayante de renforcer votre contenu. Pensez à demander à vos étudiants de trouver des photos2 de la région géographique ou de la période que vous étudiez. Les élèves peuvent choisir des photos de rues de ville, de montagnes, de jungles, de châteaux ou de toute zone de contenu choisie comme fond de Zoom. Puis ils peuvent partager avec la classe pourquoi ils ont choisi ce fond et de quelle manière il s’applique à la leçon. Cliquez ici pour un tutoriel Zoom sur les fonds virtuels3 (en anglais).

Défi numéro 2 : Quelles préparations de cours supplémentaires les enseignants devront-ils faire ? »

Solutions : 

  • Planifiez des rencontres quotidiennes ou hebdomadaires sur Zoom.  Les enseignants peuvent mettre en place une classe comme une réunion de répétition quotidienne ou hebdomadaire. Zoom crée un lien spécifique sur le web pour chaque classe et les enseignants peuvent le partager avec leurs étudiants en ligne. Les étudiants pourront utiliser ce lien Zoom pour se connecter à votre classe Zoom depuis n'importe quel appareil. Cliquez ici pourle tutoriel Zoom sur la programmation des réunions de classe4.
  • Communiquez avec les parents concernant le matériel de laboratoire dont les étudiants peuvent avoir besoin pour la journée par courriel, Google Docs, ou même un lot hebdomadaire. La communication est particulièrement importante pour l’étudiant virtuel.  Envisagez d’utiliser un paquet ou un sac de matériel hebdomadaire que les parents peuvent récupérer à l’école, ou qui peut être livré ou posté, et qui peut inclure les travaux d'étudiants évalués, de petits prix, des autocollants, ou même simplement un mot d’encouragement. Dans la classe hybride, la communication avec les parents et les élèves est la clé du succès tant pour les élèves en ligne qu’en présentiel.
  • Il est bon de penser à briser la glace pour inclure tous les élèves, qu’ils soient en classe ou sur Zoom à la maison. Les élèves sont en manque des moments de socialisation qui étaient si faciles avant le printemps dernier. En proposant des brise-glace sociaux, les élèves ont une chance de partager quelque chose de personnel. Voici quelques idées : « Quel est votre petit déjeuner favori ? » ou « Quelle est votre activité ludique favorite en dehors du temps d'écran? » Les enseignants peuvent aussi planifier des journées spéciales comme la journée du chapeau ou des chaussettes en folie, ou la journée de mon animal favori, ou encore la journée des vêtements monochromes. On peut aussi inclure dans une leçon un élément « I Spy5 » et cela aussi permet d’inclure tous les élèves.
  • Affichez les questions d’orientation sur Google Classroom/Google Docs. Pour les élèves plus âgés, Google Docs est une plateforme remarquable qui leur permet de donner à leurs enseignants une rétroaction instantanée aux questions d’orientation. Plusieurs élèves peuvent accéder un document Google en même temps, et enseignants et élèves peuvent voir leurs réponses pendant qu’ils tapent.
  • Créez des voyages d’études et des chasses au trésor via le téléphone intelligent. De nombreuses occasions de voyages d’études sont maintenant fermées aux groupes d’ élèves mais il y en a qui sont encore ouverts aux enseignants. Enregistrez-vous en train de visiter l’un de ces lieux et de mettre en évidence des points d'intérêt spécifiques. Pensez à inclure dans votre vidéo une liste d’éléments que vous voulez que vos élèves identifient. Souvent les membres du personnel qui travaillent dans ces lieux sont ouverts à ce que vous les filmiez en train de répondre à vos questions d’orientation. Certes, ce n’est pas la même chose que d’être sur place, mais tous vos élèves, ceux en classe et ceux sur Zoom, bénéficieront de l'expérience de leurs visites virtuelles sur le terrain. Les chasses au trésor sur vidéo donnent aux enseignants l’opportunité d’identifier et de discuter des éléments importants de leurs vidéos.

Défi numéro 3 : Comment les enseignants peuvent-ils aider les élèves à surmonter les barrières technologiques ?

Solutions :

  • Les enseignants doivent reconnaître que les élèves peuvent avoir des limitations de bande passante à leur domicile. Une façon de contourner ce problème est d’éteindre la vidéo sur Zoom mais de laisser le son allumé.  Cela va diminuer la demande de la bande passante tout en permettant quand même à l’élève d’entendre ce qui se dit dans la classe. Si obtenir plus de bande passante pose un problème financier à l’ élève, vous pourriez travailler avec l’église locale ou le conseil scolaire pour trouver des fonds. Les gens sont souvent prêts à aider ces jeunes à trouver les ressources nécessaires pour l’apprentissage en ligne.
  • De nombreux parents font du télétravail. Il peut y avoir plusieurs élèves et/ou adultes dans une même famille qui ont besoin d’un ordinateur ou d’un iPad pour faire un travail productif. Il serait bon lors que l’école investisse dans des ordinateurs à louer ou à prêter. Encore une fois, se tourner vers la famille de l’église locale ou le conseil scolaire peut donner lieu à des dons. Des ordinateurs portables sont très abordables et constituent une meilleure option que les iPads en tant qu'appareils scolaires puisqu'un clavier est inclus.
  • Si passer à une plateforme Zoom et/ou Google est nouveau pour vos élèves, pensez à donner une session de formation et de pratique en dehors des heures de cours. Nous avons constaté que les élèves comprennent généralement très vite, cependant, un peu de formation peut prévenir leurs frustrations et celles de leurs parents.
  • De nombreux enseignants utilisent des ressources en ligne comme Kahoot, Jeopardy, et Quizlet. Les élèves en présentiel et en ligne peuvent se connecter à ces programmes, répondre aux questions, et publier les réponses tout cela en même temps. Cependant, gardez à l’esprit que pour participer, les élèves à domicile doivent avoir un deuxième appareil, mais ils devront regarder votre cours à partir de leur premier appareil. Ce ne sont pas toutes les familles qui pourront offrir à leurs enfants un deuxième appareil.

Défi numéro 4 : Comment les enseignants peuvent-ils faire un usage efficace des ressources Zoom ?

Solutions :

  • Chacune de vos présentations de cours peut être une vidéo enregistrée dans Zoom. L’enregistrement des cours dans Zoom présente l'avantage supplémentaire d'archiver toutes les classes que vous pourriez enregistrer dans votre Google Classroom.  Quand les élèves sont malades à la maison à cause d’un rhume, qu’ils manquent un cours à cause d’un rendez-vous chez le dentiste, ou sont absents à cause d’un voyage en famille, tous les cours sont enregistrés et téléchargés pour eux et ils peuvent y accéder à tout moment. Cela évite à l'enseignant de devoir « réenseigner » ou jouer à faire rattraper les élèves manquants. Cliquez ici pour un tutoriel sur l'enregistrement de vos présentations Zoom6.
  • Si vous m’aviez dit quand j’ai commencé à enseigner qu’un jour je pourrais appuyer sur un bouton et mettre en sourdine mes élèves, je ne vous aurais pas cru (GB). Cependant dans un environnement virtuel Zoom, les enseignants ont ce pouvoir. Ils devraient l’utiliser judicieusement pour éliminer le bruit ambiant et les interruptions des élèves en ligne. Zoom permet à l’enseignant de choisir, parmi plusieurs paramètres, quels sont les élèves qui peuvent participer activement en ligne, à tout moment :  Les enseignants peuvent choisir de permettre aux élèves de rétablir le son à tout moment, ou plutôt, d’utiliser le réglage de la main levée du Zoom pour être reconnus et que le son leur soit redonné. Dans une classe hybride, un enseignant peut avoir un casque ou une oreillette sur la tête pour entendre les élèves à la maison, ce qui signifie que le reste de la classe ne pourra pas entendre leurs questions ou commentaires. S’il y a de nombreux élèves à la maison, il peut être utile de désigner un moment précis dans la leçon pour les questions afin de diminuer le nombre d’élèves posant des questions en même temps que l’enseignement.  Cliquez ici pour un tutoriel sur la mise en sourdine et la mise hors sourdine7.
  • Un grand pouvoir technologique s’accompagne d’une grande responsabilité. Pour éviter des distractions inutiles de la part des élèves à la maison, vous voudrez peut-être établir des règles de base pour les fonds du Zoom et les fonctions de chat. À moins de pouvoir surveiller la fonction chat de Zoom, envisagez de l'éteindre. Cette fonction peut être vraiment utile ou vraiment nuisible si elle n’est pas contrôlée. Pour éviter que des pirates informatiques n'entrent dans votre classe – oui, c’est possible, faites entrer les élèves dans une salle d'attente (une fonction sur Zoom) jusqu'à ce que vous leur donniez la permission de rejoindre votre classe. Cliquez ici pour un tutoriel Zoom sur la mise en place des salles d'attente8.

Défi numéro 5 : Comment les enseignants peuvent-ils évaluer les élèves dans un environnement hybride ?

Solutions :

  • Grâce à la fonction de partage d’écran de Zoom, les élèves peuvent afficher n’importe quelle fenêtre qu’ils ont sur leur écran. Cela peut être un document, une présentation PowerPoint, une démonstration STEM, un entretien vidéo. Les élèves en présentiel et les élèves à domicile peuvent utiliser la plateforme Zoom pour les présenter à toute la classe. Cliquez ici pour un tutoriel Zoom sur la façon dont vos élèves peuvent partager leur écran avec la classe9.
  • Google Docs est gratuit pour quiconque a un compte Gmail. Les enseignants peuvent créer un document avec un lien partageable qui peut être envoyé aux élèves. Ceux-ci, virtuels ou en classe, peuvent utiliser un document Google partagé en tant qu'invité à la discussion. En plus, les enseignants peuvent s’enregistrer dans la salle de classe Google. Cette plateforme permet aux enseignants de mettre en place des classes et de partager des documents et des vidéos.  Ils peuvent aussi utiliser le programme pour attribuer des questionnaires et des feuilles de travail, en utilisant la notation automatique. La plateforme de base salle de classe Google est gratuite, avec des mises à niveau disponibles à un coût raisonnable.
  • Fixez un temps (après l’école ou pendant les pauses) pour parler/zoomer avec les élèves virtuels individuellement. Cela vous donnera l’occasion de poser à vos élèves en ligne des questions et d’évaluer leurs réponses. Pendant ce temps, les étudiants virtuels peuvent aussi partager leurs documents, présentations et projets tout en racontant leur travail. Envisagez de faire travailler ensemble vos étudiants en ligne sur des projets, puis d’en présenter les résultats ensemble. Certes, rencontrer vos élèves en ligne pour évaluer leur travail va vous demander plus de temps que les évaluations que vous avez faites avec vos élèves en classe, mais cela vous permettra de mieux comprendre la maîtrise du contenu par vos élèves en ligne. Même si vos élèves ne le disent pas, ils apprécieront le temps supplémentaire et les retours  que vous leur donnerez alors que vous évaluez leur travail en classe, leurs tests et leurs projets.

Nous vivons dans des temps sans précédent qui présentent des défis que les enseignants n’ont jamais eu à rencontrer auparavant. Pourtant, nous pouvons être sûrs que Dieu n’oubliera pas ses enseignants qui dirigent ses agneaux dans leur croissance académique et spirituelle. Jésus dit : « Quant à moi, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde10. » En dépit de tous les défis, notre appel est de répondre aux besoins de nos élèves. Dans le livre Éducation, nous trouvons ce conseil : « Le véritable éducateur, animé par la vision de ce que ses élèves peuvent devenir, reconnaîtra la valeur du matériau sur lequel il travaille. Il s’intéressera personnellement à chaque élève et cherchera à en développer toutes les capacités11. » Heureusement, nous avons des ressources technologiques, nos collègues enseignants, et le recours à la sagesse et la puissance divines pour faire face aux défis d’une classe hybride. Notre but, bien sûr, est d’utiliser les stratégies et les outils d’enseignement les plus efficaces pour nos élèves en présentiel et en ligne. Les ressources et les idées partagées dans cet article viendront s’ajouter à votre boîte à outils alors que vous développez votre propre classe hybride.

Cet article a été revu par des pairs.

Gary Bradley

Gary Bradley, Ph.D., est professeur associé de formation des enseignants à l'université adventiste Southern à Collegedale, dans le Tennessee. Professeur de mathématiques et de physique certifié, le G. Bradley est titulaire d'un master en enseignement des mathématiques de l'université de la Caroline occidentale à Cullowhee, en Caroline du Nord, et d’un doctorat en programmes et enseignement de l'université Andrews à Berrien Springs, dans le Michigan. Après 21 ans d'enseignement et d'administration au niveau primaire (de la maternelle à la douzième année), Gary Bradley a fait la transition vers l'enseignement supérieur. Ses domaines d'intérêt en matière de recherche comprennent les meilleures pratiques d'enseignement et l'intégration des mathématiques et des sciences en classe, ainsi que les moyens d’intégrer des apports spirituels dans chaque matière.

Stella Bradley

Stella Bradley, MaEd (Éducation anglaise, université de la Caroline occidentale), enseigne l'anglais à la Collegedale Academy à Collegedale, dans le Tennessee, et est conseillère pour l'annuaire de l'école. Elle est également professeure adjointe au sein du département d’anglais à l’université adventiste Southern.

Jeannie Larrabee

Jeannie Larrabee, M.Ed., enseigne en 7e année à l'école chrétienne Captain Gilmer à Fletcher, en Caroline du Nord. Elle est titulaire d'une licence en sciences de l’éducation élémentaire et d'un master en éducation inclusive de l'université adventiste Southern. Ses expériences d'enseignement s’étendent de la maternelle à l'enseignement supérieur. Elle aime créer des cours qui sont engageants, créatifs et pertinents.

Référence recommandée :

Gary Bradley, Stella Bradley et Jeannie Larrabee, Surmonter les cinq défis de l'enseignement dans une classe hybride, Revue de l’éducation adventiste, N°55.

NOTES ET RÉFÉRENCES

  1. Ces étapes de mise en place de la classe virtuelle ont été compilées par Obediah Groft, enseignante de chimie et de sciences à la Collegedale Academy, et présentées par Stella Bradley.
  2. Fournir aux élèves des lignes directrices pour l'utilisation des photos, par exemple en ne publiant que les photos pour lesquelles ils ont la permission de publier ou du matériel qui n'est pas protégé par le droit d'auteur.
  3. Tutoriel Zoom, “Virtual Background” (2020): https://support.zoom.us/hc/en-us/articles/210707503-Virtual-background.
  4. Tutoriel Zoom, “Scheduling a Meeting” (2020): https://support.zoom.us/hc/en-us/articles/201362413-How-Do-I-Schedule-Meetings-
  5. “I Spy” est un jeu de devinette populaire qui peut être incorporé dans un plan de leçon. La stratégie incite les apprenants à penser de façon critique et à résoudre les problèmes en trouvant des indices cachés tout au long de la leçon. Pour plus d’information, voir Gayle Berthiaume,  “I Spy Lesson Plan”, Scholastic (2020):https://www.scholastic.com/teachers/lesson-plans/t... et Jean Marzollo, “I Spy Teaching Guide,” (2020): http://jeanmarzollo.com/ISPY/TeachingGuide.html.
  6. Tutoriel Zoom, “Recording a Zoom Meeting” (2020): https://support.zoom.us/hc/en-us/articles/203741855-Cloud-recording.
  7. Tutoriel Zoom, “Muting and Unmuting Participants in a Meeting” (2020): https://support.zoom.us/hc/en-us/articles/203435537-Mute-All-And-Unmute-All.
  8.  Tutoriel Zoom, “Waiting Room” (2020): https://support.zoom.us/hc/en-us/articles/115000332726-Waiting-Room.
  9. Tutoriel Zoom, “Sharing Your Screen” (2020): https://support.zoom.us/hc/en-us/articles/201362153-Sharing-your-screen.
  10. Matthieu 28.20. La Nouvelle Bible Segond, NBS, 2002.
  11. Ellen G. White, Education (Mountain View, Calif.: Pacific Press, 1903), 232. Pour plus d’informations sur ce sujet, lire le chapitre 26 de ce livre intitulé  « Méthodes d’enseignement  ».