Leni T. Casimiro • John Wesley Taylor V

NOURRIR LA FOI DANS UN APPRENTISSAGE EN LIGNE

Partie 1 : Planifier l’intégration de la foi

L'essor de l'apprentissage en ligne découlant de la pandémie de la COVID-191 n'est qu'une escalade, quoique spectaculaire, d'une tendance mondiale croissante à l'utilisation de modalités en ligne ou mixtes dans l'éducation2. L’apprentissage à distance représente certainement d’importants avantages – une meilleure accessibilité, un horaire plus flexible et la possibilité d’un apprentissage à son propre rythme, ainsi qu’une perspective plus globale en termes d’interactions avec les professeurs et les collègues étudiants.

Cependant, les modalités en ligne posent également de sérieux défis3. Pour les étudiants, l’apprentissage en ligne peut exiger une plus grande motivation personnelle, de meilleures stratégies de la gestion du temps, et même de nouvelles compétences technologiques. Quant aux enseignants, le passage à l’éducation en ligne peut impliquer des difficultés avec la transition du contenu et des activités d’apprentissage vers un cadre virtuel, sans exclure le défi de motiver l’engagement des étudiants, d’encourager la collaboration, de rester connectés avec les élèves et de surmonter les exigences techniques posées par les outils d’enseignement en ligne.

Cependant, peut-être un des plus grands défis pour les éducateurs adventistes est la question de l’intégration de la foi. Comment pouvons-nous façonner l’environnement de l’apprentissage en ligne afin de nourrir la foi des étudiants ? Comment pouvons-nous fournir des expériences en ligne qui révèlent clairement l’identité et l’alignement missionnaire adventiste du septième jour ?

Constructions fondamentales dans l'éducation adventiste

Que ce soit en ligne ou en présentiel – face-to-face (FTF) – l’éducation adventiste maintient quatre constructions qui lui sont fondamentales. Les voici :

  1. Le développement de la personne dans son ensemble. Ellen White, alors qu’elle décrivait les facettes de la véritable éducation, a signalé « le développement harmonieux des facultés physiques, mentales et spirituelles4 » afin de préparer les étudiants pour une vie de service, un élément clé de la sphère sociale. Cette éducation aux multiples facettes est mise en lumière dans le développement de Jésus alors qu’il était sur la terre : « Et Jésus progressait en sagesse, en stature, et en grâce auprès de Dieu et des humains » (Luc 2.53, NSB)5. En conséquence, l’étudiant comme produit de l’apprentissage en ligne, doit être engagé dans une expérience globale au moins dans ces quatre dimensions clés (Encadré 1).
  2. La reconnaissance que toute vérité est une vérité divine. Les Écritures affirment que « tout don excellent, tout présent parfait, vient d’en haut ; il descend du Père des lumières » (Jacques 1,17) et   que « la grâce et la vérité sont venues par Jésus- Christ » (Jean 1.17). Proverbes 2.6 affirme en outre que « le Seigneur donne la sagesse ; de sa bouche viennent la connaissance et l’entendement ». La reconnaissance que Dieu est la source de toute vérité6 est un paradigme durable dans l’éducation adventiste. Par conséquent, les éducateurs adventistes doivent intentionnellement chercher à connecter toute connaissance à sa source, et les étudiants devraient être conscients de cette relation.
  3. Une éducation pour l’éternité. Il arrive que les enseignants régressent vers une vision restreinte de l’avenir des élèves, et qu’ils ne se préoccupent que d’aider les étudiants à réussir leur matière ou à s’assurer qu’ils vont obtenir leur diplôme. Parfois, cette vision est élargie en cherchant à préparer les étudiants à réussir dans le contexte plus large de la vie – dans leurs professions, leurs relations avec leurs amis et leur famille, et comme citoyens responsables. Cependant, l’éducation adventiste envisage un champ d'application plus large, dans lequel « éducation et rédemption sont une seule et même chose »7. En conséquence, l’ultime priorité de l’éducation est de préparer les étudiants à être des candidats pour le ciel.
  4. L’intégration de la foi et l’apprentissage. Ellen White a écrit : « Les élèves dans nos écoles et toute notre jeunesse devraient recevoir une éducation qui les fortifie dans la foi »8. Ce processus d’intégration de la foi9 est biblique. « Ainsi, soit que vous mangiez, soit que vous buviez, faites tout pour la gloire de Dieu » (1 Corinthiens 10.31). Comme la gloire de Dieu se révèle dans les attributs de son caractère (Exode 33.18,19 ; 34.5-7), notre rôle en tant qu’éducateurs est de présenter une image claire et attrayante de qui est vraiment Dieu. De plus, Paul écrit : « Quoi que vous fassiez, en parole, ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus » (Colossiens 3.17). Alors que nous enseignons dans nos classes et interagissons avec nos étudiants, nous nous efforçons de dire ce qu’il dirait et faire ce qu’il ferait10.

Certes, chacune de ces constructions présente des défis particuliers (mais aussi des possibilités !) dans l’enseignement et l’apprentissage en ligne, mais dans cet article, nous, les auteurs, allons nous concentrer sur la quatrième pierre angulaire : comment nourrir la foi dans les contextes en ligne. Nous reconnaissons, par contre, que les quatre pierres angulaires sont interreliées. Ainsi, tout en soulignant l’intégration de la foi, nous signalerons aussi le développement de la personne dans son ensemble, les paradigmes bibliques, et notre objectif d’éduquer pour l’éternité.  

Un plan pour l’intégration de la foi

L’intégration de la foi est une construction fondamentale dans l’éducation chrétienne. Elle a été assez largement développée dans la littérature, tant en ce qui concerne son fondement biblique et son cadre conceptuel, que sa mise en œuvre dans divers contextes (voir Encadré 1).  Certes, une perspective de foi est certainement essentielle dans les environnements d’apprentissage traditionnels en présentiel (FTF), mais elle est cruciale pour nourrir efficacement la foi des étudiants quand ils participent à l’apprentissage en ligne. Quand, dans les écoles adventistes, les enseignants qui sont  récemment passés à l’environnement d’apprentissage en ligne décrivent leur expérience, ils identifient l’élément d’intégration de la foi comme étant l’un des plus difficiles à articuler et à mettre en œuvre 11.

Dans n’importe quelle modalité, pour enseigner de manière efficace, il faut de la planification et de l’organisation, non seulement en termes de préparations des cours mais aussi dans la conception de l’ensemble de l’environnement d’apprentissage. La planification exige que l’on comprenne la nature des apprenants et leur contexte, que l’on sache quoi enseigner et comment l’enseigner pour que les objectifs de l’instruction soient atteints pour aboutir à l'apprentissage des élèves. L’apprentissage est un processus personnel, mais les enseignants peuvent faciliter celui-ci par une préparation minutieuse (Allen 2007).

Cependant, la nature de l’environnement d’apprentissage en ligne rend la planification de l'enseignement très difficile – enseignants et apprenants étant séparés par le temps et/ou l’espace, et dépendants de la technologie. Il est courant que de nouveaux enseignants en ligne se demandent : Comment puis-je enseigner cette leçon à distance ? Comment puis-je m’assurer qu’ils apprennent ? Le besoin d’être compétent en matière de prestation d'apprentissage en ligne – que celui-ci soit pédagogique ou technique – non seulement demande plus de préparation mais aussi une préparation différente.

Cette réflexion prospective permet une plus grande intentionnalité et une meilleure réactivité à ce qui est susceptible de se produire dans la salle de classe en ligne, ce qui augmente les chances d'atteindre les objectifs d'apprentissage. Ainsi, pour que la foi et l’apprentissage soient réussis, les enseignants doivent le prévoir.

Une planification de l’intégration de la foi débute avec 1) une conception pédagogique et une préparation du 2) programme des cours. Ces derniers, à leur tour, se reflètent dans la présentation des 3) modules de cours et du matériel d’apprentissage. Tout aussi importante est 4) la préparation personnelle de l’enseignant qui doit chercher à découvrir comment Dieu et la vérité de Dieu sont présents dans le programme d'études qu'il enseigne.

1. La conception pédagogique

Bien que la planification des instructions pour les contextes en ligne comporte de nombreuses étapes, cet article va se concentrer d’abord sur la conception pédagogique – Instructional design (ID) – que l’on peut définir ainsi : « L’art et la science de créer un environnement et du matériel pédagogiques qui amèneront l’apprenant d’un état où il n’est pas capable d’accomplir certaines tâches à celui d’être capable de les faire »12. Simplement dit, c’est un processus d’organisation de l’apprentissage.

Déjà, les enseignants devaient être intentionnels dans l’élaboration de plans de cours en présentiel. Mais l’enseignement en ligne, qu’il soit synchrone ou asynchrone, exige qu’une plus grande emphase soit donnée à la phase de planification initiale (Simonson et coll. 2012)13. Si les enseignants en présentiel pouvaient souvent s'adapter sur le moment lorsque quelque chose avait été manqué dans le processus de conception, cela est peut-être plus difficile dans la salle de classe en ligne. L’ID permet aux enseignants en ligne de mieux anticiper les ambiguïtés et les redresser avant qu’elles ne surviennent. Cela leur procure alors l’opportunité de choisir soigneusement la manière la plus efficace d’aborder les leçons en classe14.

Cependant, la conception pédagogique doit être conforme aux philosophies et croyances sous-jacentes de l’instructeur concernant le processus d’apprentissage. Si l’enseignant croit qu’un véritable apprentissage ne peut pas se faire par une simple connaissance du contenu dans le manuel, mais qu’il exige une vie transformée, alors la conception de l’instruction intègrera un contenu et des activités qui conduisent les étudiants à Dieu.

À quoi ressemble une ID intégrée à la foi ?  De nombreux modèles d’ID (ADDIE, Dicket Carey, Gagne, Rapid Prototyping, et.15) sont disponibles dans la littérature, mais la question la plus importante peut être la manière dont ces modèles sont utilisés.  Voici des questions clés qu’un enseignant doit se poser au cours d’un processus de conception pédagogique qui intègre la foi :

  • Comment mes étudiants peuvent-ils obtenir une perspective chrétienne à partir de ce cours ?
  • Comment mes étudiants peuvent-ils développer une relation plus forte avec Dieu et les uns avec les autres en classe ?
  • Comment ce cours soutient-il le développement holistique de mes étudiants ?
  • Comment puis-je encourager mes étudiants à s’impliquer dans l’église ?
  • Quelles activités puis-je assigner à mes élèves pour qu'ils s'engagent dans la mission de Christ ?

Le soutien du développement holistique de la personne dans une classe en ligne peut ne pas être facile. Il y a la distance géographique des membres de la classe, la nature autodirigée de l’apprentissage en ligne, et le manque d’équilibre du rôle de la technologie dans les relations entre les classes qui, tous, rendent l’influence de l’enseignant moins manifeste et l’influence du cours plus incertaine. Pour qu’un développement holistique survienne dans la classe en ligne, il faut que les enseignants prévoient des activités qui couvrent les multiples aspects du développement humain.

Le Biblical Foundation Course Model16 par Gettys et Plemons (s.d.) constitue un exemple de modèle de conception de cours qui met l’accent sur le fondement biblique du cours. Dans ce modèle, le développement du cours commence avec la détermination des concepts pertinents du cours et leurs liens avec la Bible, créant ainsi le fondement biblique du cours. De tels principes bibliques définissent les résultats de l’apprentissage (ce que les étudiants ont besoin de savoir et faire), ce qui, de la même manière, définit les activités d’enseignement et d’apprentissage pour le cours et le type d’évaluations à donner.

Un autre exemple de modèle de conception de cours qui intègre spécifiquement l’engagement missionnaire est le Mission Integration Model (voir encadré 2). Ce modèle consiste en quatre approches – l’adoration (discutée plus en détails dans la partie 2), la vision du monde, la formation du caractère et le service. Par l’adoration, les étudiants sont conduits à Jésus comme modèle d’actes de service, et par des leçons soigneusement conçues, ils perçoivent le but de la mission dans chaque domaine d’étude (vision du monde). Ensuite, par des interactions et des réflexions en classe, ils sont motivés à répondre (formation du caractère) et à faire la volonté de Dieu, puis, finalement, et c’est le résultat clé, à s’engager dans des actes spécifiques de service17.

2. Le programme d’études

Nous nous tournons maintenant vers un instrument de premier ordre découlant d’une ID : le plan de cours ou le programme d’études. Alors que les enseignants s’efforcent de nourrir le développement spirituel, ils doivent considérer au moins quatre éléments :

1. La perspective. La vision du monde biblique présente une perspective particulière pour chaque sujet. Les contours de ce paradigme, en retour, influencent les croyances et les priorités des enseignants alors qu’ils interagissent avec une discipline et ses applications. Pour quelques exemples de perspective biblique dans une discipline académique, voir l’encadré 2.

Pour délimiter la perspective de foi que les chrétiens apportent à la discipline, les enseignants devraient inclure une section particulière dans le programme d’études – peut-être intitulée : « Perspective du cours ». Dans cette section les rédacteurs du cours présentent des éléments de la vision du monde biblique qui constituent le socle du cours. Ces éléments de la vision du monde biblique peuvent ensuite être étendus à tous les sujets de cours (voir des exemples dans les encadrés 3 et 4).

2. Les objectifs. Les objectifs ou buts des cours doivent être rédigés en gardant à l'esprit la fin – ce que les enseignants chrétiens s’attendent à ce que leurs élèves connaissent, soient capables de faire et d’être (attitudes, dispositions et valeurs) à la fin du cours. En tant qu’employés d’écoles chrétiennes avec une mission spéciale pour ce monde, nous devons nous assurer que ces résultats d’apprentissage s’alignent avec la mission de l’école et de l’Église. Ces objectifs de cours deviennent la base d’objectifs d’apprentissage spécifiques dans l’unité ou les plans de leçons. 

3. Les manuels. Les éducateurs chrétiens doivent rendre les Écritures pertinentes, en affirmant la pertinence de la Parole. Ceci repose sur deux prémisses : a) la Parole de Dieu parle avec pertinence de chaque dimension de la vie, et b) chaque discipline devrait être reliée à la vie des enseignants et des étudiants de manière significative. Ainsi, la Parole de Dieu devrait être significative pour chaque discipline scolaire. David a écrit : « Ta Parole est une lampe à mes pieds, une lumière sur mon sentier » (Psaumes 119.105).

Alors que les enseignants cherchent à obtenir une compréhension réfléchie des Écritures par rapport à la vie et à l’apprentissage, ils devraient appliquer les principes bibliques et intégrer la Bible en tant que texte fondateur de chaque cours, comme étant au cœur de chaque aspect étudié (voir tableau 5)18.  Cela va au-delà de la simple énumération de la Bible comme l'une des principales références, bien que cela déjà transmette un important message. Mais surtout, cela inclut l’identification et l’intégration des passages bibliques qui établissent des liens naturels avec les sujets étudiés19.

4. Les exigences. Il y a de nombreuses manières de configurer les activités d’apprentissage et les exigences des cours en ligne de façon à nourrir la foi, mais nous voulons ici en explorer une : la participation des étudiants en ligne dans l’apprentissage par le service20.

Le service est une conception biblique. Paul commande : « (…) faites-vous (…) esclaves les uns des autres » (Galates 5.13). Pierre conseille : « Que chacun mette au service des autres le don qu’il a reçu de la grâce » (1 Pierre 4.10). Paul remarque que Jésus lui-même a exprimé de manière succincte qu’« il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir » (Actes 20.35). Dans le contexte scolaire, Ellen White a fait la remarque que les étudiants « ne doivent pas attendre un temps, après la fin de la période scolaire, où ils feront quelque grande œuvre pour Dieu, mais ils devraient étudier maintenant, pendant leur vie étudiante, comment s’atteler avec Christ dans un service désintéressé pour les autres »21.

L’apprentissage par le service n’implique pas seulement le service bénévole ou des expériences sur le terrain. C’est plutôt l’intersection du contenu des cours, d’un service significatif et d’une réflexion critique (voir encadré 6)22. Le processus de l’apprentissage par le service comporte cinq grandes étapes : étudier, préparer, agir, réfléchir, et célébrer23. Voici quelques exemples d’activités pour le cours d’apprentissage par le service, par niveaux de scolarité croissants, qui pourraient être inclus dans un cours en ligne :

  • Arts du langage : Écrire un mot de remerciement à un bénévole de la communauté ou une courte lettre à une personne âgée qui n’est pas un membre de la famille.
  • Éducation physique :  Faire une forme d’activité physique – une marche, par exemple – pour ramasser des fonds pour aider quelqu’un à payer ses factures de soins médicaux.
  • Études sociales : Aider sa communauté à préserver ses ressources naturelles, en nettoyant le voisinage ou en faisant la collecte d’objets recyclables. On peut aussi écrire un article de journal ou préparer un vidéoclip sur la pollution ou le recyclage.
  • Économie : Participer à un projet au profit des personnes économiquement défavorisées, un projet tel qu'une collecte de denrées alimentaires visant à reconstituer une banque alimentaire communautaire pour les personnes dans le besoin.
  • Anatomie humaine : Servir dans un centre local de vie autonome, de vie assistée ou de soins de jour pour adultes, observer puis analyser l’impact du vieillissement.
  • Multimédias : Créer un documentaire vidéo sur un résident d'un centre local de soins pour personnes âgées, soulignant quelques-unes de ses expériences, et l’offrir ensuite à sa famille.
  • Pédagogie vocale : Offrir une leçon de chant gratuite à un élève d’une école publique.
  • Santé environnementale : visiter des agences dans votre communauté pour observer leurs méthodes d’élimination des déchets puis faire des recherches pour voir comment ce service pourrait être amélioré.
  • Supervision de l’instruction : mener une recherche d’action pour régler un problème spécifique dans une école que vous connaissez bien.
  • Affaires : Aider le propriétaire d’une petite entreprise locale à préparer ses comptes et/ou mener une étude de marché pour améliorer ses affaires.

Alors que nous enseignons en ligne, notre but devrait être d’inclure dans chaque sujet des expériences qui engagent les étudiants dans l’apprentissage par le service.

3. Les modules de cours

C’est dans la préparation et la conception des modules de cours que la conception pédagogique (ID) se révèle le plus clairement. Comme Osborne le signale : « La première impression qu’un élève reçoit d’un cours en ligne est directement reliée à la préparation qui se fait avant que le cours ne soit disponible pour les étudiants24. » Dans un cours en ligne, la page web du cours et ses modules constituent la salle de classe virtuelle où les activités d’apprentissage se passent.

Chaque module de cours, chaque unité d’étude ou plan de leçon devraient intégrer une base biblique, en s’assurant que les réponses aux cinq questions clés dans l’ID (présentées plus haut) sont articulées dans les leçons spécifiques.  Chaque module devrait être structuré de façon à fournir un environnement d’apprentissage confortable dans lequel la réalisation des résultats des cours, en particulier le développement de la foi, revêt une importance primordiale. Les modules de cours eux-mêmes présentent les leçons, à la fois le contenu et les activités d’apprentissage, en utilisant des stratégies d’intégration de la foi appropriées.

Souvent, alors que les enseignants développent les objectifs pour une unité ou une leçon, ils se concentrent sur les matières que les étudiants devraient savoir et les compétences qu’ils devraient être capables de démontrer. Bien sûr, enseigner pour la compréhension et la maîtrise des compétences est indispensable, mais les étudiants seront leurrés à moins que le domaine affectif, la question de l'être – les attitudes, les dispositions et les valeurs – ne soit également incorporée.

Par exemple, dans une classe de sciences au niveau élémentaire sur le sujet des mammifères, l’enseignant pourrait écrire un but pour chacun des domaines comme suit :

  • Savoir : l’élève définira les caractéristiques essentielles d’un mammifère.
  • Savoir-faire : l’élève sera capable de faire la différence entre des exemples de mammifères et de non mammifères.
  • Savoir-être : l’élève va démontrer de la gentillesse envers les animaux de la création de Dieu.

Sur le sujet du système solaire :

  • Savoir : l’élève va donner le nom des planètes dans notre système solaire.
  • Savoir-faire : l’élève va dessiner une représentation du système solaire en identifiant les planètes correctement
  • Savoir-être : l’élève manifestera son appréciation de la façon dont Dieu a créé le système solaire – la terre placée à la bonne distance du soleil pour favoriser la vie.

Le domaine affectif, parce qu’il porte sur les valeurs et les attitudes, englobe l’objectif de la formation du caractère. Concernant cet objectif, Ellen White a écrit : « Former le caractère ! Jamais œuvre plus importante n’a été confiée aux hommes. Jamais il n’a été aussi essentiel qu’aujourd’hui de s’y consacrer avec soin »25. Dans la planification de l’instruction en ligne, les enseignants adventistes devraient introduire des objectifs affectifs qui reflètent les valeurs bibliques et cherchent à aider les étudiants à former des caractères chrétiens26.

4. Caractéristiques des animateurs de cours chrétiens en ligne efficaces

La spiritualité de l’enseignant pourrait bien être le facteur déterminant de l’efficacité de l’intégration de la foi dans son cours. Pour véritablement nourrir la foi, la préparation de cours exige une préparation spirituelle personnelle. Les enseignants doivent s’identifier aux fondements bibliques de leur discipline et les internaliser, en particulier en ce qui concerne la perspective adventiste.

Une récente étude a trouvé qu’il y avait sept caractéristiques d’un animateur de cours chrétien en ligne efficace – il démontre des valeurs morales et chrétiennes, il utilise des stratégies d'animation de cours en ligne efficaces, il fait des retours utiles, il communique efficacement, il utilise des évaluations authentiques, il planifie bien, il motive les étudiants27. La démonstration de valeurs morales et chrétiennes était attestée par les caractéristiques suivantes : l’animateur est amical, non critique, pieux, compatissant et encourageant, il intègre la foi et l’apprentissage dans des méditations, et tout au long des cours, il  prie avec et pour les étudiants et donne une deuxième chance pour les devoirs.

En conséquence, enseignants, directeurs, et autres administrateurs devraient s’engager dans une réflexion sur l’intégration effective de la foi dans leur propre vie.

Une intégration de la foi intentionnelle

Que ce soit sur une modalité en ligne ou dans un cadre éducatif plus traditionnel, la foi doit devenir tangible, et la spiritualité doit devenir manifeste dans chaque école chrétienne. Cela se produit quand l’expérience éducative est centrée sur Christ, basée sur la Bible, associée au service, et dirigée vers le royaume. Cela a lieu là où enseignants et administrateurs créent intentionnellement des expériences d’apprentissage en ligne qui sont :

  • globales. Chaque aspect de l’expérience de l’élève dans l’école en ligne, à l'échelle de l'école et de la classe, doit nourrir la foi. Cela inclut les services de soutien, les relations non seulement à l’intérieur de la classe mais aussi avec la famille scolaire élargie, et la création intentionnelle et l’entretien d’une communauté de foi. La formation d’une communauté de foi dans le contexte de l’enseignement et de l’apprentissage complète les acquis cognitifs et sociaux atteints dans la communauté, comme l’atteste, par exemple, le modèle Community of Inquiry (Col)28. Dans les modalités en ligne, on peut davantage développer des communautés de foi au moyen de méditations en classe bien conçues, de méditation en ligne, de semaines de prière et d’autres activités. Cette question sera examinée plus en détail dans la partie 2 et complètera les acquis cognitifs et sociaux.
  • progressives. La conception de la classe en ligne doit promouvoir et progressivement mener au développement global des étudiants. Cela débute en plaçant Christ au centre de l’apprentissage (grâce à des activités d’adoration ou de méditation) afin que les étudiants puissent faire l’expérience de la foi et de la soumission à sa volonté. Ensuite, en abordant les leçons par des cours préparés avec soin et intégrés à la foi, les élèves commenceront à percevoir les œuvres de Dieu dans toutes leurs leçons. Ils seront alors amenés à répondre à sa volonté et à prendre des résolutions et des engagements à vie (comme en témoignent les discussions en classe et les journaux de réflexion), et finalement à s’engager réellement dans la mission de Dieu pour le monde (par le biais de projets de classe, de travail sur le terrain, le service communautaire, etc.). 
  • personnelles. L’attitude de l’enseignant est essentielle à la réalisation de l’intégration de la foi et l’apprentissage dans la classe en ligne. En tant que conceptrice de l’environnement d’apprentissage, l’enseignante communique à l’intégration de la foi sa touche personnelle, et cela dans la totalité du plan d’instruction – des objectifs de contenu, des activités d’apprentissage, des résultats de l’enseignement. Étant donné l’apparent isolement dû à la distance physique entre les membres de la classe, l’enseignante est le pivot de la communauté d’apprentissage et elle donne à chaque étudiant des possibilités de connexion, d’expression, de réflexion et de pratique qui sont toutes dirigées vers le développement de la foi et de l’apprentissage.

En se basant sur les constructions fondamentales qui fournissent à l’éducation adventiste du septième jour une identité claire, cet article a exploré directement l’intégration de la foi et de l’apprentissage, notamment en ce qui concerne les contextes en ligne. Pour atteindre notre objectif de décrire comment nourrir la foi des élèves en ligne, les auteurs ont examiné différentes stratégies pour planifier des expériences d’apprentissage qui favorisent le développement spirituel. Celles-ci ont inclus 1) la conception de l’instruction, 2) la configuration du programme d’études, 3) le développement des modules et du matériel des cours, et 4) les caractéristiques des formateurs de cours en ligne efficaces.

Dans l’article final de cette série en deux parties, nous explorerons plus en détails les questions relatives à la mise en œuvre de ces concepts.


Cet article a été revu par des pairs.

Leni T. Casimiro

Leni T. Casimiro, PhD, é diretora do AIIAS On-line e Professora de Currículo e Instrução e de Aprendizagem On-line no Instituto Adventista Internacional de Estudos Avançados, Silang, Cavite, Filipinas.

John Wesley Taylor V

John Wesley Taylor V, Ph.D., est directeur associé de l'éducation pour la Conférence générale des adventistes du septième jour à Silver Spring, Maryland, États-Unis. Il a été professeur de philosophie, de technologie et de recherche en éducation ; il a enseigné des cours en ligne et développé des systèmes d'apprentissage en ligne

Référence recommandée :

Leni T. Casimiro et John Wesley Taylor V, Nourrir la foi dans un apprentissage en ligne, Partie 1 : Planifier l’intégration de la foi, Revue d’éducation adventiste,

NOTES ET RÉFÉRENCES

  1. Mary Burns, “Will the COVID-19 Pandemic Speed a Global Embrace of Online Learning? ICTWorks (2020): https://www.ictworks.org/covid19-digital-response-online-learning/#.Xx79e-d7lpg; Romina Ederle, “New Udemy Report Shows Surge in Global Online Education in Response to COVID-19,” Businesswire (2020): https://www.businesswire.com/news/home/20200430005243/en/New-Udemy-Report-Shows-Surge-lobalOnline; Cathy Li et Farah Lalani, “The COVID-19 Pandemic Has Changed Education Forever,” World Economic Forum (2020): https://www.weforum.org/agenda/2020/04/coronavirus-education-global-covid19-online-digital-learning/.
  2. Ilker Koksal, “The Rise of Online Learning,” Forbes (2 mai 2020): https://www.forbes.com/sites/ilkerkoksal/2020/05/02/the-rise-of-online-learning/#893558672f3c; Doug Lederman, “Online Education Ascends,” Inside Higher Ed (7 novembre 2018): https://www.insidehighered.com/digital-learning/article/2018/11/07/new-data-online-enrollments-grow-and-share-overall-enrollment; Julia E. Seaman, I. Elaine Allen, et Jeff Seaman, Grade increase: Tracking Distance Education in the United States (Babson Park, Mass.: Babson Survey Research Group, 2018):  https://www.onlinelearningsurvey.com/reports/gradeincrease.pdf.
  3. Jordan Friedman, “Tackle Challenges of Online Classes Due to COVID-19,” U.S. News and World Report (4 mai 2020): https://www.usnews.com/education/best-colleges/articles/how-to-overcome-challenges-of-online-classes-due-to-coronavirus; Jenna Gillett-Swan, “The Challenges of Online Learning: Supporting and Engaging the Isolated Learner,” Journal of Learning Design 10:1 (Special Issues: Business Management, 2017): 20-30; Dennis Pierce, “Five Major Online-learning Challenges—and How to Solve Them,” E-campus News (22 janvier 2019): https://www.ecampusnews.com/2019/01/22/5-major-online-learning-challenges-and-how-to-solve-them-pt-1/.
  4. Ellen G. White, Education (Mountain View, Calif.: Pacific Press, 1903), 13.
  5. Toutes les citations bibliques sont tirées de la Nouvelle Bible Segond, NBS, 2002.
  6. Ce concept est davantage développé par Arthur Holmes dans son livre All Truth Is God’s Truth (Grand Rapids, Mich.: Eerdmans, 1977).
  7. White, Education, 13. Les Écritures soulignent aussi cette connexion : « Amen, amen, je vous le dis, celui qui croit a la vie éternelle » (Jean 6.47). « Comment donc invoqueraient-ils celui en qui ils n’ont pas mis leur foi ? Et comment croiraient-ils en celui qu’ils n’ont pas entendu proclamer ? Et comment entendraient-ils, s’il n’y a personne pour proclamer? » (Romains 10.14).
  8. Ellen G. White, Manuscript 106, 1905.
  9. Humberto Rasi  a défini l’intégration de la foi et de l’apprentissage de cette manière : « Un processus délibéré et systématique d'approche de l'ensemble de l'entreprise éducative dans une perspective biblique.  Son but est de s'assurer que les élèves, sous l'influence des enseignants chrétiens et au moment où ils quitteront l'école, auront intériorisé les valeurs bibliques et une vision de la connaissance, de la vie et du destin qui soit centrée sur le Christ, orientée vers le service et le royaume »  (“Worldviews: Contemporary Culture and Adventist Education” [Document non publié, 1993], 10).
  10. Le fondement biblique de l’intégration de la foi est exploré plus en détails dans John Wesley Taylor V, “A Biblical Foundation for Integrating Faith and Learning,” The Journal of Adventist Education 74:5 (été 2012): 8-14. Disponible à http://circle.adventist.org/files/jae/en/jae20
  11. Correspondance personnelle avec les auteurs. Voir aussi l’article de Bonnie Iversen “Transitioning to Online School During the COVID-19 Pandemic: San Gabriel Academy Educators Share Recommendations for Good Practice,” The Journal of Adventist Education 82:2 (avril-juin 2020): 42-47.
  12. George Siemens, “Instructional Design in E-learning” (2002): https://eddl.tru.ca/wp-content/uploads/2018/12/instructional-design-in-e-learning-Siemens.pdf, par. 5.
  13. Michael Simonson et coll., Teaching and Learning at a Distance (Boston, Mass.: Allyn and Bacon, 2012), 151.
  14. Ibid. Note : Les enseignants, en particulier ceux qui enseignent en ligne pour la première fois, auront besoin d'aide et de formation lorsqu'ils planifieront ce type d'enseignement. Les administrateurs peuvent aider en fournissant une assistance technologique externe et une formation aux enseignants sur la manière non seulement de dispenser l'enseignement en ligne, mais aussi d'anticiper et de résoudre les problèmes potentiels.
  15. Le modèle ADDIE: https://www.instructionaldesign.org/models/addie/;  Le modèle Dick et Carey: https://educationaltechnology.net/dick-and-carey-instructional-model/; le modèle Gagne: https://www.mindtools.com/pages/article/gagne.htm; prototypage rapide : https://www.instructionaldesign.org/models/iterative_design/rapid_prototyping/.
  16. Modèle de conception de cours biblique (s.d.): https://www.southern.edu/administration/cte/Biblic...
  17. Leni Casimiro, “Is Mission Possible Online? Exploring Mission-oriented Online Course Designs.” Dans Adventist Online Education: Realizing the Potential, Janine Lim et Anthony Williams, éds. (Cooranbong, New South Wales, Australia: Avondale Academic Press, 2018), 19-36.
  18. Ellen White a écrit : « La Bible doit devenir le fondement de l'étude et de l'enseignement ». (The Ministry of Healing [Mountain View, Calif.: Pacific Press, 1905], 401). Dans le même ordre d'idées, Martin Luther a déclaré : « Je crains fort que les universités ne s'avèrent être les grandes portes de l'enfer, à moins qu'elles ne s'efforcent d'expliquer les Saintes Écritures et de les graver dans le cœur des jeunes. Je ne conseille à personne de placer son enfant là où les Écritures ne règnent pas en maître. Toute institution dans laquelle les hommes ne sont pas sans cesse occupés par la parole de Dieu doit se corrompre ». (Cité dans J. H. Merle d'Aubigné, The History of the Reformation of the Sixteenth Century, b. 6, ch. 10).
  19. Pour un exemple de cette approche dans les mathématiques, voir John Wesley Taylor V, Loella Lapat, et Frederick Oberholster, “Strategies for Integrating Faith in Mathematics,” The Journal of Adventist Education 63:5 (été 2001): 9-11. Disponible sur  http://circle.adventist.org/files/jae/en/jae200163050903.pdf.
  20. Cela coïncide avec le but et la mission officiels de l'éducation adventiste du septième jour, qui est de « préparer les gens à une vie utile et remplie de joie, en encourageant l'amitié avec Dieu, le développement de la personne tout entière, les valeurs basées sur la Bible et le service désintéressé conformément à la mission adventiste du septième jour dans le monde ». (A Statement of Seventh-day Adventist Educational Philosophy [2001]): https://education.adventist.org/wp-content/uploads...
  21. Ellen G. White, Counsels to Parents, Teachers, and Students (Mountain View, Calif.: Pacific Press, 1913), 547.
  22. Le sujet de l’apprentissage par le service est approfondi dans John Wesley Taylor V, “Service: The Fourth Dimension in Adventist Education,” The Journal of Adventist Education 75:3 (février/mars 2013): 4-11. Disponible sur http://circle.adventist.org/files/jae/en/jae201375030408.pdf.
  23. Une explication plus détaillée de ces étapes, développée par le Search Institute et l’Interfaith Youth Core, peut être trouvée sur le site web Inspired to Serve (http://www.inspiredtoserve.org).
  24. C. Damon Osborne, “Best Practices in Online Teaching” (81-90). Dans Best Practices of Online Education: A Guide for Christian Higher Education, Mark A. Maddix, James R. Estep, et Mary E. Lowe, eds. (Charlotte, N.C.: Information Age Publishing, 2012), 82.
  25. Ellen White a également déclaré : « L'éducation et la formation des jeunes est un travail important et solennel. Le grand objectif à atteindre devrait être le développement adéquat du caractère ».  (Christian Education [Battle Creek, Mich.: International Tract Society, 1893], 24).
  26. Les Écritures, par exemple, mettent en évidence les valeurs et les attitudes fondamentales : « Il t’a fait connaître, ô humain, ce qui est bon ; et qu’est-ce que le Seigneur réclame de toi, si ce n’est que tu agisses selon l’équité, que tu aimes la fidélité, et que tu marches modestement avec ton Dieu ? » (Michée 6:8). « Quant aux fruits de l’Esprit, ce sont : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, douceur, maîtrise de soi » (Galates 5.22, 23).
  27. Safary Wa-Mbaleka, “What Makes an Effective Online Course Facilitator in a Christian Institution?” In Adventist Online Education: Realizing the Potential, 37-59.
  28. Voir, par exemple, Terry Anderson, “How Communities of Inquiry Drive Teaching and Learning in the Digital Age,” (2017): https://teachonline.ca/sites/default/files/tools-trends/insights/pdf/how_communities_of_inquiry_drive_teaching_and_learning_in_the_digital.pdf; Trudi Cooper and Rebecca Scriven, “Communities of Inquiry in Curriculum Approach to Online Learning: Strengths and Limitations in Context,” Australasian Journal of Educational Technology 33:4 (août 2017): 22-37; D. Randy Garrison, “Designing a Community of Inquiry,” (2018): http://www.thecommunityofinquiry.org/editorial9.