Leni T. Casimiro

CRÉER EN LIGNE DES ENVIRONNEMENTS QUI NOURRISSENT LA FOI

Numéro spécial

Éducation adventiste en ligne

Intégrer la foi dans l’apprentissage est la raison même de l’éducation chrétienne1. La mise en pratique réussie de ce principe lance un grand défi aux enseignants dans un environnement d’enseignement en ligne. La distance géographique entre les enseignants et les élèves rend les relations moins personnelles et plus difficiles à cultiver. La création d’un environnement en ligne qui nourrit la foi dépend de relations de qualité entre enseignants et élèves. Alors que les élèves bénéficient d’un plus grand contrôle de leur apprentissage, ils ont besoin de compter sur des enseignants qui apportent appui et conseils. Il s’ensuit que les enseignants assument le rôle de « guide accompagnateur ». Ils apportent leur aide si nécessaire, mais, en bout de ligne, ils laissent leurs étudiants faire leurs propres découvertes. Ce genre de relation réussit bien dans un environnement en ligne car les élèves apprennent par eux-mêmes. Par contre, pour maintenir une forte présence de foi dans une classe en ligne, il faut plus d’intentionnalité. C’est pourquoi la conception et la planification des cours doivent tendre délibérément à développer des expériences qui encouragent l’intégration de la foi dans le cadre d’un cours.

De nombreux enseignants de cours en ligne, dans le but de créer des environnements d’enseignement en ligne chrétiens,ont recours aux mêmes stratégies d’intégration de la foi et de l’apprentissage (integration of faith and learning - IFL) que celles employées couramment dans les classes traditionnelles en face à face : on débute les cours par une méditation, on glisse des textes bibliques dans les sommaires et les notes de lecture, on partage ses convictions spirituelles avec les élèves lors des discussions en ligne. D’autres enseignants poussent plus loin et développent d’originales chapelles en ligne. Cependant, malgré ces approches, de nombreux éducateurs en ligne se demandent quels peuvent bien être les résultats de leurs efforts. Ils se posent les questions suivantes :

  • Comment puis-je m’assurer que mes élèves ont prié avant de commencer le module de la formation ?
  • Mes élèves ont-ils lu la prière d’ouverture et le message spirituel, et médité sur le texte biblique que j’ai affiché ?
  • Les élèves ont-ils compris, découvert et observé les principes d’éducation adventiste présents dans mon cours ?
  • Auront-ils envie de vivre une vie chrétienne après avoir approfondi le contenu du cours ?
  • Mes cours leur auront-ils inspiré de s’engager dans la mission ?
  • Bref, ont-ils fait l’expérience de la foi dans leurs cours en ligne ?

L’apprentissage en ligne est d’un caractère particulier, et il est normal de douter de l’impact des tentatives d’une intégration de la foi dans cette forme d’enseignement. En se servant des stratégies traditionnelles d’IFL, on n’a aucune garantie d’avoir une présence de la foi dans la classe en ligne. L’environnement électronique, pour atteindre un tel but, exige des adaptations particulières.

La présence de la foi : sa définition

Le concept de la présence de la foi fut tout d’abord conçu comme une amélioration du dispositif d’enquêtes (community of inquiry - CoI)2 dans l’approche de l’enseignement en ligne afin que CoL puisse aborder les besoins d’intégration de la foi de l’éducation chrétienne. Le modèle CoI est issu d’un cadre développé par D. Randy Garrison, Terry Anderson et Walter Archer lors d’un projet de recherches canadiennes de sciences sociales et humaines en 1997-2001, projet qui se penchait sur les caractéristiques et les qualités de l’apprentissage au moyen de conférences par ordinateur. Depuis, plus de 2500publications, mémoires, projets de recherche et références ont consolidé le cadre en tant que modèle des genres d’apprentissage qui ont lieu dans un environnement en ligne. Le modèle postule qu’une expérience éducative compte trois éléments clés : la présence de la cognition, la présence de la société et la présence de l’enseignement3. Le modèle ayant été enrichi de la présence de la foi s’appelle maintenant le modèle intégré du dispositif d’enquêtes (ICoI) (Casimiro 2009)4.

La présence de la cognition est l’engagement des apprenants à poursuivre une réflexion et un apprentissage de haut niveau. La présence de la société est la création d’une communauté d’apprentissage qui suscite des relations et des interactions parmi ses membres. La présence de l’enseignement est la « conception, la facilitation et la direction de processus cognitifs et sociaux dans le but de réaliser des acquis d’apprentissage personnellement significatifs et pédagogiquement utiles » 5 (Anderson et coll., tel que cité dans Garrison et Anderson, p.29, 2003).

La présence de la foi, par ailleurs, dépasse un simple alignement de terminologie avec les trois autres genres de présence. Elle partage la croyance fondamentale du modèle, à savoir qu’un apprentissage de qualité en ligne se produit à l’intérieur d’une communauté indispensable d’apprenants dans laquelle la recherche du sens de la vie et les interactions sociales sont favorisées dans la transaction éducative. Le modèle CoI décrit une expérience éducative de qualité dans un environnement dans lequel l’ordinateur est utilisé comme un outil de visioconférence en tant qu’« intégration dynamique du contenu et du contexte créée et facilitée par un expert dans sa discipline et un enseignant compétent pédagogiquement »6 (Garrison et Anderson, p.4, 2003). Pareillement, la création de la présence de la foi exige le même niveau d’engagement personnel et de recherche du sens de la vie alors que nous répondons aux incitations du Saint-Esprit de créer une communauté dynamique et réconfortante pour les apprenants.

Dans l’éducation chrétienne, le concept de communauté, la connexion du contenu et du contexte et l’importance du rôle de l’enseignant sont également mis en relief, mais dans la perspective et la conviction que Dieu a créé les humains pour qu’ils soient des êtres « de relation, de communication, de culture, de moralité, d’expression, à la recherche de sens, de telle façon que les priver d’une relation, c’est les déshumaniser »7 (Roy, la section Community is Fundamental, paragraphe 1, 2002). Le fondement biblique de cette conviction se trouve dans Genèse 2.18 (NBS)8 qui affirme : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul » ainsi que dans la description que l’apôtre Paul fait des premiers chrétiens comme étant « le corps de Christ » (1 Corinthiens 12) alors qu’il décrit l’interdépendance existant entre eux.

Tableau 1. Le modèle intégré du dispositif d’enquêtes

Cependant les chrétiens croient que la nature relationnelle de l’humanité a été gâchée par le péché d’Adam et Ève, celui-ci ayant mené à « l’aliénation, la fragmentation, un sens de non-appartenance et le déclin de la communauté »9 (Berger tel que cité dans Roy, section What Is The Relationship Between Community and Learning ?, paragraphe 2, 2002). Le but de l’éducation est donc de « restaurer en l’homme l’image de son Créateur »10 (White, p. 18, 1986). En d’autres termes, le but de l’éducation est de « restaurer l’interconnexion et la globalité  »11 (Roy et Freed, p.17, 2003).

Dans le contexte du cadre du ICol, la présence de la foi est l’exercice de la foi dans une communauté d’apprenants à la suite d’une « véritable intégration » dans un environnement en ligne. La présence de la foi va au-delà de la mise en place des méthodes et stratégies de l’IFL. Elle est plutôt le résultat d’une véritable intégration. Taylor12 (2013) décrit une véritable intégration comme étant une approche qui applique« une perspective chrétienne unifiée » à l’apprentissage. « Ici, la foi et l’apprentissage se rencontrent et se confondent. Chaque fois qu’il y a apprentissage, il y a exercice de la foi afin de voir la plénitude de la vie du point de vue de Dieu » (p. 427).

Indicateurs de présence de la foi

Il n’est pas facile de détecter la présence de la foi dans une classe en ligne en regardant simplement les pages web du cours, surtout si l’on garde à l’esprit tous les défis que présente l’éducation en ligne et dont nous avons déjà parlé. Pour bien saisir comment la foi est alimentée dans cette modalité de cours, il est important de s’informer auprès de ceux qui y participent. Ainsi, nous avons demandé à 21 étudiants suivant trois programmes de niveau universitaire totalement en ligne dans une institution adventiste d’études supérieures – dans des entretiens structurés et détaillés – de décrire leurs expériences quant à la présence de la foi dans leurs classes. Les enquêteurs cherchaient à découvrir les indicateurs de présence de la foi tels que les élèves les expérimentaient en personne. Les étudiants habitant dans 13 pays partout dans le monde, les échanges ont été menées par courriel. L’emploi de questions ouvertes donnait aux étudiants la liberté d’écrire leurs expériences.

Sur les 17 étudiants qui ont répondu aux entretiens, tous chrétiens, 16 ont déclaré que leurs classes en ligne avaient eu une influence sur leur vie spirituelle. Leurs réponses ont fait émerger des thèmes qui ont été ensuite catégorisés afin de trouver les indicateurs de présence de la foi. Les réponses recueillies ont révélé les indicateurs suivants de présence de la foi, le premier listé étant l’indicateur le plus fréquemment exprimé, et le dernier le moins fréquemment expérimenté :

  1. La vision du monde
  2. L’adoration
  3. La communauté
  4. Le style de vie et 
  5. Le discipulat

L’approche des leçons en classe à partir d’une vision du monde adventiste a été citée par 8 des 16 étudiants comme ayant eu la plus grande influence sur leur vie spirituelle. La personne interrogée numéro 2 a dit : « L’atmosphère exerce un véritable effet spirituel. Même les documents de cours sont examinés, et propres à élever Dieu tout en avançant des preuves très scientifiques. » La personne interrogée numéro 8 a affirmé : « J’apprécie l’encouragement que nous recevons de rester fidèles aux croyances fondamentales de l’Église adventiste du septième jour surtout quand il s’agit des études scientifiques. Le professeur X, en particulier, est un homme de principes, et il insiste sur la nécessité de s’appuyer sur les méthodes d’interprétation adventistes. »

Sept réponses sur 16 ont signalé l’adoration comme second indicateur. Celle-ci englobe les activités en classe centrées sur Dieu comme les services religieux du matin, la méditation en ligne et la semaine de prière en ligne. La personne interrogée numéro 8 a déclaré : « J’ai vraiment apprécié les cultes matinaux dans nos cours d’hébreu. L’approfondissement du sens des mots et de leur signification spirituelle m’a réellement réconforté. »

La troisième place a été attribuée par quatre étudiants tant à la communauté qu’au discipulat. La communauté réfère à la formation de liens affectifs entre les membres de la classe. Parlant de l’impact des relations en ligne, la personne 2 a dit : « Je pense que ces liens sont très efficaces… même les non chrétiens se rencontrent beaucoup et découvrent Jésus. J’ai encore des amis – rencontrés en ligne pendant mes cours – et que je fréquente sur d’autres plates-formes privées. Ces amis me procurent beaucoup d’encouragements et fortifient ma foi en Dieu. Nous avons beaucoup de choses en commun. »

Le discipulat se manifeste quand le cours fournit aux élèves l’occasion de s’engager dans une activité communautaire ou d’autres ministères de l’Église. L’étudiant 17 a répondu : « Je me sens plus courageux. Ma foi se fortifie chaque jour avec le désir d’être au service de Dieu et de partager la bonne nouvelle. » D’autres (personnes 4 et 7) ont mentionné des documents de recherche ou des projets de classe qui leur ont ouvert les yeux sur de meilleures façons de servir Dieu dans un champ missionnaire. Dans cet article, le mot  « mission » porte sur les activités rapportées par les étudiants telles que l’action communautaire, le bénévolat, et d’autres ministères en relation avec l’Église.

Le style de vie a été le cinquième indicateur de présence de la foi dans les réponses des étudiants. Le style de vie se réfère aux expériences qui amènent les élèves à pratiquer les valeurs chrétiennes et leur bonne volonté à manifester leur foi. Voici un exemple de réponse pour cet indicateur par la personne interrogée numéro 4 : « Je trouve que les cours à l’école permettent l’expression et l’intégration de mes croyances religieuses dans les cours théoriques. Il s’agit de ma première expérience en tant qu’étudiant dans une institution adventiste, et j’apprécie de pouvoir exprimer librement ma foi en classe. »

Quand les enquêteurs ont demandé quelles étaient les particularités des cours qui ont eu la plus grande influence sur leur vie spirituelle, les choix prioritaires (voir la figure 1 plus bas) ont été parallèles aux indicateurs de présence de la foi. Le contenu du cours peut refléter la vision du monde adventiste. Les forums de discussion peuvent construire une communauté apprenante, clarifier une approche adventiste aux sujets des cours, et motiver les étudiants à vivre un style de vie adventiste et à s’investir dans des expériences missionnaires telles que le service communautaire, le bénévolat et d’autres activités associées à l’Église. L’adoration a aussi été confirmée en tant qu’indicateur de présence de la , en rapport avec le choix d’une semaine de prière en ligne et de cultes en classe, aux deuxième et troisième places respectivement.

Figure 1. Les points forts des cours évalués comme ayant l’impact le plus important sur la vie spirituelle des étudiants

Une étudiante (personne 5) a critiqué légèrement l’atmosphère spirituelle de ses cours dans ce commentaire : « Comme il s’agit de cours en ligne, chacun peut être hypocrite car vous ne pouvez savoir s’il pratique vraiment ce qu’il dit… » Cependant, elle a admis : « J’avais une spiritualité de base avant d’entreprendre mes études ». Mais à la question sur les particularités des cours qui ont influencé sa vie spirituelle, elle a volontiers énuméré la méditation en ligne, la semaine de prière en ligne et les interactions avec ses camarades de cours.

Un autre résultat visible du sondage est le faible classement accordé aux interactions avec les professeurs. Faut-il en conclure que les professeurs ont peu d’influence sur leurs élèves en ligne ? Si l’on considère les suggestions finales pour l’amélioration de la présence de la foi dans leurs cours, plusieurs personnes interrogées ont manifesté leur désir que les professeurs tendent la main plus énergiquement à leurs élèves et qu’ils augmentent leur présence au moyen de visioconférences. L’étudiant interrogé numéro 6 s’est exprimé ainsi : « Étant donné que la nature même de la communauté en ligne est plutôt impersonnelle, je suggère que les professeurs s’efforcent de trouver des moyens créatifs pour se rapprocher de leurs élèves et qu’ils donnent au processus d’apprentissage en ligne une touche plus personnelle. » Il ressort évidemment de cette étude, que l’impact des enseignants était faible parce que ceux-ci ne profitaient pas des occasions d’établir des contacts personnels avec leurs élèves.

La présence de la foi dans la classe en ligne

Il ne sera pas facile d’inclure tous les indicateurs de présence de la foi sans que les professeurs veuillent intentionnellement intégrer la foi et l’apprentissage (IFL) et que les élèves y soient activement impliqués. Il faudrait que cela se voie dans les résultats des cours désirés, ces derniers étant à la base du choix d’une présentation de contenu appropriée, des activités d’apprentissage, et des évaluations. Nous vous présentons ci-après quelques idées qui vous permettrons de réaliser cela dans les classes en ligne.

Le culte matinal en ligne

De nombreux professeurs qui enseignent des classes en ligne dans des universités adventistes débutent normalement leurs cours avec une méditation qu’ils affichent sur le Web. Cependant, rien ne garantit que les élèves la lisent, et moins encore qu’ils la comprennent. Pour que les élèves soient encouragés à s’y intéresser, les professeurs peuvent préparer des questions de discussion s’y rattachant ou des activités qui exigeront que les élèves s’intéressent au message et les uns aux autres. De plus, les enseignants doivent s’efforcer de faire du culte matinal une des parties les plus intéressantes de chaque leçon de manière à ce que les étudiants ne se sentent pas obligés de s’y intéresser mais le fassent volontairement. (Lire l’article Des méditations en ligne originales)

La présence de la foi dans le contenu du cours

L’immense somme d’informations disponibles sur le Web, sans oublier l’énorme quantité de livres, de ressources et de logiciels électroniques, facilite aujourd’hui la présentation de contenus de cours en ligne. Par contre, comme une bonne partie de ce matériel n’est pas rédigée par des auteurs adventistes, le défi demeure d’arriver à créer, à partir de ces sources, des leçons qui soutiennent les principes de l’éducation adventiste. Quand les élèves lisent ces leçons par eux-mêmes, il se peut qu’ils ne comprennent pas nécessairement les sujets dans le contexte des croyances et principes adventistes.

C’est la raison pour laquelle les professeurs peuvent décider de préparer leurs propres vidéos de cours afin d’être assurés que les sujets présentés le sont selon la juste perspective. Elles doivent cependant être courtes, les vidéos longues étant difficiles d’accès et risquant de ne pas retenir l’attention de l’élève. Les professeurs peuvent aussi préparer comme ressource principale une page de contenu, celle-ci présentant la leçon conformément à une vision du monde adventiste, et y joindre d’autres sources par des liens si nécessaire. Ce faisant, les enseignants peuvent aider les étudiants à comprendre le contenu du cours dans le contexte des principes chrétiens qui sont la marque de l’éducation adventiste : le thème de la grande controverse, les interventions divines dans le monde physique et l’histoire humaine, ainsi que les valeurs comme la vérité, l’honnêteté, l’empathie et l’amour. Peu importe que l’étudiant étudie des leçons mathématiques ou de chimie, de littérature ou d’histoire, de religion ou de santé, il doit être amené à réfléchir sur ces principes et à les appliquer dans sa vie personnelle.

La présence de la foi dans les activités d’apprentissage

Les activités pédagogiques dans une classe en ligne se déroulent généralement sous forme de forums de discussions, de devoirs ou de projets majeurs. Le forum de discussion, qui peut être considéré comme le centre des activités en ligne, donne vie à la classe. C’est là que se créent les communautés d’apprentissage et que se forment les communautés de foi (Osborne 2010)13. Grâce à une bonne facilitation des échanges, au cours des forums religieux, les élèves peuvent interagir avec le contenu (obtenir une vision du monde adventiste), avec les professeurs et leurs camarades de classe (solidifier leurs relations), avec leur propre pensée (réfléchir à des applications personnelles), avec l’environnement (se soucier des autres et de la nature), et – chose plus importante – avec Dieu. Les nombreux buts du forum soulignent l’importance d’une préparation soigneuse des questions de discussion et de la facilitation active par le professeur.

Les devoirs et les projets, d’autre part, peuvent être conçus pour offrir aux élèves des opportunités de mettre en pratique ce qu’ils ont appris au service de leur Église et de réfléchir – grâce à la tenue d’un journal de réflexions ou de documents de recherche – sur l’influence des leçons sur leur style de vie, leurs valeurs, et leur vie spirituelle. Ellen G. White l’a bien dit (1943)14 : « La connaissance est source de puissance, d’une puissance au service du bien, mais seulement quand elle s’associe à une piété authentique. Vivifiée par l’Esprit de Dieu, elle servira les objectifs les plus nobles » (page 38). De tels devoirs et projets fortifient la présence de la foi dans la classe en ligne.

La présence de la foi dans l’environnement

Le facteur d’attraction le plus fort de l’éducation en ligne est la liberté d’aller en classe quand et où cela convient le mieux. Malheureusement, cet avantage est aussi cause de l’absence de liens sociaux et de gestion du temps. (Voir l’article de Tony Williams et coll.) Entre flexibilité et discipline, la ligne est mince. Mais chaque étudiant doit faire l’expérience de relations et de rapports spirituels avec ses professeurs alors qu’il acquiert les aptitudes nécessaires à l’apprentissage en ligne et finit par atteindre l’idéal que Dieu a pour lui. Chaque professeur en ligne doit comprendre que c’est l’élève qui est au cœur de chaque activité éducative et non l’instructeur, le contenu, le projet ou les règlements de la classe.

Conclusion

C’est avant tout le Saint-Esprit qui est responsable du développement de la foi (Bridges 2004)15. Les éducateurs ne font que créer un environnement dans lequel le Saint-Esprit travaille et où la foi s’exerce. À cette fin, les enseignants et les concepteurs de cours doivent concentrer plus d’efforts sur la planification d’expériences éducatives en ligne que sur leurs cours de pages web. Lors de la préparation des cours en classe, les enseignants devraient faire ressortir le processus de réflexion et la vision du monde à partir desquels les sujets sont présentés. Lors de la conception des activités d’apprentissage, ils doivent s’appliquer à créer une atmosphère qui favorise et alimente les relations et la communauté de la foi en faisant la promotion du style de vie adventiste et en encourageant l’implication dans les missions. Il est tout aussi important qu’ils veillent à ce qu’il y ait une activité spirituelle débouchant sur une adoration active dans chaque cours. Ces approches dont le but est d’encourager le développement de la foi aideront à « …fournir des connaissances qui dureront jusque dans l’éternité » (White, page 191, 1923)16 car elles alimenteront le développement de la foi et aideront les étudiants à retenir ce qui compte avant tout et qui est d’une valeur permanente.


Cet article a été revu par des pairs.

Leni T. Casimiro

Leni T. Casimiro, Ph.D., est directrice des études supérieures en ligne (AIIAS online) à l’Institut adventiste international d’études supérieures (Adventist International Institute of Advanced Studies – AIIAS) à Silang, province de Cavite, aux Philippines. Leni Casimiro a plus de 16 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation en ligne. Elle a fait des recherches poussées en conception de cours en ligne avec une emphase particulière sur l’intégration de la foi et de concepts de cours axés sur la mission, en implication des élèves, en stratégies d’enseignement en ligne, en standards de qualité, et en analyse de l’apprentissage. Elle est aussi professeure associée des programmes d’enseignement et d’apprentissage en ligne à l’AIIAS.

Citation recommandée :

Leni T. Casimiro, “CRÉER EN LIGNE DES ENVIRONNEMENTS QUI NOURRISSENT LA FOI,” Revue d’éducation adventiste 45:1 (Janvier–Mars, 2018). Available at https://jae.adventist.org/fr/2018.3.4.

Notes et références

  1. Arthur F. Holmes, The Idea of a Christian College (Grand Rapids, Mich.: Eerdmans, 1987): 6-8.
  2. Community of Inquiry, An Interactive Model (2017): https://coi.athabascau.ca/coi-model/an-interactive-coi-model.
  3. D. Randy Garrison, Terry Anderson, et Walter Archer ont fait la recherche initiale et depuis, des centaines d’autres études dans de nombreuses disciplines ont élargi la théorie dans une pléthore de livres, d’articles publiés et référés, d’instruments, de dissertations et de ressources. Voir l’article qui a marqué sur ce sujet : “Critical Inquiry in a Text-based Environment: Computer Conferencing in Higher Education,” The Internet and Higher Education 2:2-3 (printemps1999): 87-105. Pour d’autres ressources voir également https://coi.athabascau.ca.
  4. Leni T. Casimiro, Effective Online Instructional Design as Perceived by Teachers and Students in Selected Private Colleges and Universities, PhD diss., Adventist International Institute of Advanced Studies, 2009.
  5. D. Randy Garrison et T. Anderson, E-learning in the 21st Century (London: RoutledgeFalmer, 2003), 4.
  6. Ibid.
  7. Don C. Roy, What Is the Relationship Between Community and Learning? Module 6: “What Is Community? Faith Integration Modules” (2002). Adventist Virtual Learning Network. Prélevé le 28 décembre 2008 sur http://avln.org/faith/core6 community.htm.
  8. Genèse 2.18, Nouvelle Bible Segond, 2002.
  9. Peter Berger, tel que cité dans Roy, What Is the Relationship Between Community and Learning? Module 6: “What Is community? Faith Integration Modules”.Consulté le 28 décembre 2008 sur http://avln.org/faith/core6 community.htm.
  10. Ellen G. White, True Education (Nampa, Idaho: : Pacific Press Pub. Assn., 2000), 11.
  11. Don C. Roy et Shirley Freed, “Creating Learning Communities in Online Classrooms,” The Journal of Adventist Education 65:4 (avrill/mai 2003): 17-19.
  12. John Wesley Taylor V, “Thinking Christianly About Adventist Education.” Dans Warren A. Shipton, Elainie Coetzee, et Raddeep Takeuchi, éds., Worldviews and Christian Education (Singapore: Trafford Publishing, 2013), 427.
  13. Damon Osborne, “Fostering Online Communities of Faith” (chapitre 14). Dans HeeKap Lee, Faith-based Education That Constructs: A Creative Dialogue Between Constructivism and Faith-based Education (Eugene, Ore.: Wipf & Stock, 2010).
  14. Ellen G. White, Counsels to Parents, Teachers, and Students (Mountain View, Calif.: Pacific Press Pub. Assn., 1943), 38.
  15. Gerald D. Bridges, Growing Your Faith: How to Mature in Chris (Carol Stream, Illinois: NavPress, 2004), 49.
  16. Gerald D. Bridges, Fundamentals of Education (Nashville, Tenn.: Southern Publishing Association, 1923): 191.